Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Politique
Article



Dernières dépêches


Comment

Politique

Dialogue annoncé entre Ouattara et le FPI : La position des autres partis de l’opposition
Publié le lundi 26 mars 2012   |  Notre Voie


2ème
© Présidence par Aristide
2ème Sommet du Traité d’amitié et de coopération entre le Burkina Faso et la Côte d’Ivoire: les Présidents Ouattara et Compaoré président un Conseil des ministres conjoint
Vendredi 18 novembre 2011. Ouagadougou (Burkina Faso). Conseil des ministres conjoint, sous la présidence des chefs d`Etat Alassane Ouattara (Côte d`Ivoire) et Blaise Compaoré (Burkina Faso)


Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Le mardi 20 mars dernier, le Premier ministre ivoirien, Monsieur Ahoussou Jeannot, a annoncé la reprise des discussions avec l’opposition. Cette nouvelle, il faut en convenir, a soulevé l’espoir dans la clase politique, parmi les observateurs de la vie politique nationale et surtout, au sein de la population ivoirienne. La Nation ivoirienne, à travers l’ensemble de ses composantes, durement éprouvée par une longue crise militaro politique suivie d’un conflit postélectoral particulièrement destructeur, avait espéré beaucoup de l’importante rencontre initiée par le chef de l’Etat, le Président Alassane Ouattara, qui recevait le 29 septembre 2011, l’ensemble des partis de l’opposition au palais présidentiel. L’espoir des Ivoiriens fut hélas de courte durée et les populations qui continuent de subir des conséquences multiformes de la crise postélectorale commençaient à désespérer devant le manque de perspectives pour une amélioration de leurs conditions de vie. C’est pourquoi, les partis membres de l’ex-majorité présidentielle, réunis au sein de la Plateforme Politique AGIR POUR LA PAIX ET LA NATION-APN, se félicitent de l’annonce de la reprise des discussions entre les autorités du pays et l’opposition.

La plateforme AGIR POUR LA PAIX ET LA NATION-APN, réitère son attachement au dialogue républicain qu’elle considère comme indissociable de la démocratie et fondamentale pour une restauration durable de la vie dans notre pays. Elle voudrait saisir l’occasion de cette déclaration pour rappeler aux acteurs politiques la responsabilité historique qui est la leur dans la réussite des pourparlers annoncés. Afin de donner une chance réelle à la réconciliation et faire tomber durablement le mur de méfiance apparu entre les Ivoiriens, chacun de nous devra, avec vigilance et détermination, garder ces futures discussions à l’abri des extrémismes et de l’intolérance. Notre pays pourrait en effet avoir à pâtir durablement de cette situation de blocage qui s’est installée dans les rapports entre le pouvoir et l’opposition.

Devant les risques de voir compromettre l’indispensable redressement du pays, la plateforme AGIR POUR LA PAIX ET LA NATION-APN, fidèle à son engagement au service de la dignité des Ivoiriens et de la paix, saisira cette occasion exceptionnelle offerte à tous, pour apporter, en parfaite entente avec ses alliés naturels, sa contribution au succès d’un véritable dialogue entre le pouvoir et les forces de l’opposition, en vue d’une réconciliation effective et d’une cohésion sociale qui unisse à nouveau, dans leurs diversité, les peuples de la Nation.

Fait à Abidjan, le 23 mars 2012

Pour la Plate-forme Agir pour
la paix et la Nation

LA PORTE-PAROLE

DANILE BONI CLAVERIE

LIENS PROMOTIONNELS