Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Santé
Article



Dernières dépêches


Comment

Santé

Grève annoncée des 14 syndicats de la Santé : Demain, la rencontre de la dernière chance avec Ahoussou Kouadio ?
Publié le mercredi 4 avril 2012   |  Le Patriote




Vos outils
height=28

PARTAGEZ


La fumée blanche n'est pas sortie hier. La rencontre entre les responsables des quatorze syndicats du secteur de la santé et le Premier Ministre ivoirien, Ahoussou Jeannot, tenue hier, dans l'après midi, à la Primature, n'a pas été fructueuse. Pendant près d'une heure quarante cinq minutes, de huis clos, Me Ahoussou et les leaders syndicaux ont passé au peigne fin les différentes revendications non satisfaites depuis près de cinq ans. Selon des indiscrétions, les débats ont été houleux entre les deux parties. Au final, les syndicalistes n'ont rien obtenu. Ils sont sortis de la salle, visiblement fâchés. Aucune déclaration officielle relative aux négociations n'a été faite. Une dernière rencontre est prévue demain avec le Premier Ministre. Selon les syndicalistes, si la rencontre accouche d'une souris, ils organiseront une assemblée générale extraordinaire à l'effet de décider avec la base de la conduite à tenir. Les leaders des quatorze syndicats du secteur de la santé ont pour le moment, balayé du revers de la main, toute idée d'échec de négociations. « Les négociations n'ont pas échoué. Elles se poursuivent. Le Premier Ministre Ahoussou nous a demandé de lui accorder du temps jusqu' au jeudi (Ndlr : demain). Nous lui faisons confiance », a indiqué un syndicaliste membre du collectif des syndicats de santé. Les syndicats qui avaient déposé un préavis de grève le 16 mars dernier, projetaient de débrayer le 03 avril. Les revendications des personnels de santé s'articulent autour du paiement intégral du montant des indemnités de fonction accordées en 2007 aux Cadres supérieurs de la santé avec un début de paiement de la moitié depuis janvier 2009 ; le paiement de l'intégralité des 38 mois d'arriérés de la moitié des indemnités de fonction qui ont pris effet depuis janvier 2009 . A cela s'ajoutent la prise en compte du paiement effectif des 400 et 150 points d'indice accordés respectivement aux cadres supérieurs et aux personnels techniques de la santé depuis novembre 2007 et le paiement des émoluments hospitaliers des bi-appartenants.

Anzoumana Cissé

LIENS PROMOTIONNELS