Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Société
Article



Dernières dépêches


Comment

Société

Transport routier / Composition du comité de réflexion sur les problèmes du secteur : Les syndicats de chauffeurs dénoncent leur exclusion
Publié le mercredi 4 avril 2012   |  L'intelligent d'Abidjan




Vos outils
height=28

PARTAGEZ

Non représentés dans le comité de réflexion devant plancher sur les problèmes du secteur des transports routiers, les chauffeurs réunis au sein du Conseil national des organisations professionnelles des conducteurs (Cnopc-Ci) ont, le mardi 3 avril 2012, appelé le ministre Gaoussou Touré à réviser la liste des membres et à intégrer un des leurs.

Les acteurs syndicaux des chauffeurs ne sont pas contents. Le désamour entre eux et le ministre Gaoussou Touré tire sa source de l’arrêté n° 384/MT/CAB du 27 mars 2012, portant nomination des membres du comité de réflexion sur les problèmes liés au développement du transport terrestre. Lors d’un point de presse tenu hier à Adjamé, le Coordonnateur général du Cnopc-Ci Abdoulaye Sylla a crié sa colère. A l’en croire, sur les neuf (9) membres des organisations professionnelles de transport, aucun responsable de structures syndicales de chauffeurs n’a été retenu pour intégrer le comité. « Aucun de nos pairs n’a été nommé dans le comité qui est appelé à identifier les problèmes de notre secteur d’activités et à faire des propositions pour leur résolution en vue de la professionnalisation du transport routier. Il est clair que l’objectif de modernisation du secteur ne peut être atteint sans les chauffeurs, qui sont le moteur du transport routier. Si le souci est l’examen véritable de tous les problèmes, il faut mettre un terme à l’exclusion a averti Abdoulaye Sylla. Avant de préciser que le ministre est pris en otage par certains transporteurs qui l’induisent en erreur. « Pour nous, ce qui s’est passé est une erreur. Mais, fermer les yeux dessus et ne pas la corriger rapidement, sera suicidaire car un problème de trop a été créé. Le ministre Gaoussou Touré qui connait suffisamment notre secteur, aurait dû bien examiner la mouture de la composition du comité que des collaborateurs lui ont présentée pour signature, a-t-il conclu.

M Tié Traoré

LIENS PROMOTIONNELS