Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Santé
Article



Dernières dépêches


Comment

Santé

Le gouvernement aux agents de santé : “Pour les revendications salariales, attendez !”
Publié le jeudi 5 avril 2012   |  Nord-Sud


Activités
© Présidence par Aristide
Activités gouvernementales: le chef de l`Etat, SEM Alassane Ouattara a présidé le Conseil des ministres
Mercredi 13 juillet 2011. Abidjan. Palais présidentiel du Plateau. Photo: le ministre Bruno Koné, porte-parole du gouvernement


Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Dossier

Santé 2012
La gouvernance par la vérité pourrait-on dire. L’Etat ne compte pas faire de promesse aux agents de santé juste pour leur faire plaisir. Face à leur révendication financière, il demande « la patience ». « Il s’agit, aujourd’hui, de dire aux personnes qui sont à la base de ces revendications que nous les entendons. Des rencontres continueront d’être organisées avec les ministres concernés. Mais pour ce qui est des réponses, en particulier en ce qui concerne les revendications à caractère financier, il fautdra attendre que l’Etat ait la capacité d’y répondre ».

Selon son porte-parole, Bruno Nabagné Koné, le gouvernement aimerait pouvoir répondre positivement aux demandes. « Mais il faut que les fonctionnaires soient suffisamment raisonnables pour savoir que la situaion dans laquelle nous sommes, aujourd’hui, ne permet pas de répondre favorablement à toutes les demandes qui sont faites », a-t-il confié au cours de sa traditionnelle conférence de presse post-conseil des ministres. Pour lui, il s’agit de ne pas faire de promesse que le gouvernement ne pourra pas tenir. « Par le passé, a rappelé le porte-parole, il y a eu un très grand nombre de promesses faites d’une façon qui ne nous apparaît pas sérieuse. Il s’agit aujourd’hui de gouverner avec la plus grande conscience professionnelle dans l’intérêt de nos populations ». Il a ajouté : « les ressources de l’Etat sont connues.

Elles ne sont pas extensibles à l’infini. Parce que nous sommes dans une logique de bonne gouvernance, l’Etat a l’obligation de prendre en compte toutes les contraintes qu’il peut avoir en amont dans la collecte de ses ressources ». L’intervenant a demandé aux agents de santé de tenir compte de la situation de crise et de ne pas poser des actes qui pourraient troubler la bonne marche du gouvernement et des structures publiques. « Laissez-nous travailler et faites-nous confiance. Il n’y a pas de raison que les choses ne s’améliorent pas », a-t-il paidé.
Le conférencier a informé qu’une ordonnance a été prise qui relève l’âge de la retraite et le taux de cotisation du fonctionnaire.

Bamba K. Inza

LIENS PROMOTIONNELS