Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Économie
Article



Dernières dépêches


Comment

Économie

Soutien de l’Union Européenne : L’aide publique au développement en baisse
Publié le mercredi 25 avril 2012   |  Le Mandat




Vos outils
height=28

PARTAGEZ

La Côte d’Ivoire abrite depuis mardi 23 octobre, la 5ème réunion du Réseau Ouest africain des cellules d’Appui aux ordonnateurs nationaux du Fonds Européen de développement (Roac-Fed).

Le Réseau Ouest africain des cellules d’Appui aux ordonnateurs nationaux du Fonds Européen de développement (Roac-Fed) est en réflexion depuis mardi à Abidjan. Au cours de trois jours de travaux, les participants procéderont à l’évaluation des recommandations de la récente réunion de Ouagadougou et identifieront les contraintes liées à l’absorption des ressources octroyées par l’Union européenne sur le 10ème Fed. A l’ouverture du séminaire hier, mardi au Novotel, Ahoutou Emmanuel Koffi, directeur de cabinet du ministre de l’Economie et des Finances, a déploré la réduction du volume de l’aide publique, du fait du ralentissement économique mondial. Et cela coïncide avec l’accroissement des besoins financiers des pays de la sous-région, surtout au niveau des différentes crises alimentaires, énergétiques et politiques s’intensifie. « Je voudrais donc souhaiter que cette initiative apporte pour la réflexion plus large sur l’Apd, des débuts de solutions qui confortent les donateurs dans leurs efforts à soutenir les pays en développement, malgré la conjoncture parfois difficile », a plaidé Ahoutou Emmanuel Koffi qui représentait le ministre de l’Economie et des Finances. Il a par ailleurs souhaité que l’utilisation de l’aide régionale soit plus large. «Le besoin est énorme. Nous sommes amer de constater qu’il y’a beaucoup de choses à faire. Les 6%, c’est une contre-performance», a-t-il estimé. Pour le directeur de cabinet du ministre de l’Economie et des Finances, la tenue de cette 5ème réunion à Abidjan témoigne d’une convergence de vue nouvelle dynamique à la coopération avec l’Union Européenne. «Il s’agit à cet effet d’optimiser les procédures et d’harmoniser les cadres de gestion en vue de permettre à l’appui de l’UE à nos Etats d’atteindre des résultats à la hauteur des attentes», a-t-il dit. Le chef des opérations de coopérations de la délégation de l’UE, Yves Gillet, a réaffirmé que le contexte de crise que traverse l’Europe pourrait affecter les programmes en cours. De son côté Bamba Simon, en charge de l’organisation de ce séminaire a soutenu que ce séminaire vise à relever les défits de la pauvreté. Durant ces deux jours, les participants partageront leurs expériences en matière d’appui budgétaire. Aussi, envisageront-ils la mise en place d’un dispositif de pilotage du programme indicatif régionale en vue de la conclusion régionale. Enfin, ils pourront lancer la réflexion pour la préparation de l’exercice de programmation du 11ème Fed.

Benjamin Soro

LIENS PROMOTIONNELS