Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Politique
Article



Dernières dépêches


Comment

Politique

Après le transfèrement de Gbagbo à La Haye : Korhogo à l’heure de l’oubli
Publié le jeudi 10 mai 2012   |  Le Nouveau Réveil


La
© AFP
La Haye : Laurent Gbagbo comparaît en direct
Lundi 5 décembre 2011. La Haye (Pays-Bas


Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Après son arrestation dans son bunker le 11 avril 2011, l’ancien président de la république, Laurent Gbagbo, a été placé en résidence surveillée à Korhogo. Aujourd’hui, la grande résidence présidentielle sise au quartier résidentiel est sans attrait. Elèves et passants longent la clôture dont les portails scellés avec des chaînes ne sont plus gardés par des soldats Frci et Onuci. Les populations de la cité du Poro semblent avoir oublié ce passage historique de Laurent Gbagbo à Korhogo. Des rumeurs, il y en avait eues à l’époque à son sujet, se souvient un résident de la ville. «D’aucuns disaient qu’il sortait tous les jours. D’autres racontaient qu’il partait chaque soir manger chez le préfet » affirme notre interlocuteur du reste bien introduit. Pour lui, il n’en était rien. « Le quartier résidentiel est excentré, donc il y avait très peu d’informations qui filtraient de la résidence. Des gens étaient heureux qu’il soit parti de Korhogo. D’autres étaient surpris parce qu’il y avait beaucoup de discrétion autour de son transfèrement à La Haye. Mais dans l’ensemble, les gens n’en font plus une préoccupation» ajoute-t-il. Le président Gbagbo semblait, pour notre interlocuteur, en sécurité et à l’aise à Korhogo. «Il mangeait bien, le président Ouattara avait demandé, semble-t-il, qu’on lui donne tout ce dont il avait besoin. Il pouvait se promener dans la grande cour de la résidence présidentielle. La seule contrainte qu’il pouvait avoir, c’est de ne pas pouvoir sortir».

D.S

LIENS PROMOTIONNELS