Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
NTIC
Article



Dernières dépêches


Comment

NTIC

Intégration des NTIC à l’éducation : « L’accès à la technologie doit être un droit pour tous et non un privilège pour certains…»
Publié le mercredi 23 mai 2012   |  Microsoft


JNTIC
© Abidjan.net par Atapointe
JNTIC 2012/Insecurity Days: Les Hackers compétissent
Jeudi 17 mai 2012.Palais de la culture. En marge de la 3eme journee des JNTIC, les Hackers se sont donne rendez vous pour une competition qui avait pour but de montrer les differentes failles des systemes informatiques des entreprises ivoirennes. Il s`agissait aussi de proposer des solutions durables au piratage


Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Videos
A l’occasion de la conférence internationale sur le E-learning en Afrique, Microsoft saisit l’occasion pour lancer son initiative Shape the Future, une façon de réaffirmer que son soutien, apporté aux gouvernements et aux partenariats public-privé, est au centre de son effort renouvelé pour l’éducation.

L’initiative mondiale « Shape the Future » de Microsoft sera lancée en Afrique du 23 au 25 mai 2012, lors de la conférence eLearning Africa qui se déroulera à Cotonou, au Bénin. « Shape the Future » a pour objectif d’aider les gouvernements du continent africain à mettre en œuvre des programmes et des solutions destinés à renforcer l’inclusion numérique et à les aider à prioriser les NTIC.

« Shape the Future » a été lancée pour la première fois en 2007 dans le monde et visait à réaffirmer un principe majeur : l’accès à la technologie doit être un droit pour tous et non un privilège pour certains et il est indispensable pour aider les gouvernements à créer des solutions efficaces aux problèmes éducatifs, économiques et sociaux auxquels ils sont confrontés. « Shape the Future » a déjà permis à plus de 10 millions d’étudiants à travers le monde d’accéder à la technologie ces cinq dernières années et il s’est révélé être un puissant facteur de motivation sur les marchés émergents. Les pays qui ont expérimenté « Shape the Future » sont nombreux, mais on peut citer le cas du Guatemala où le projet « Opening Futures-Technology for Teachers » a été associé à un programme personnalisé permettant d’acheter des ordinateurs à un prix abordable grâce à des subventions du gouvernement et selon un échéancier de paiements.

L’un des objectifs de Microsoft est l’accès aux TIC et le soutien apporté aux gouvernements en matière d’Education. Toutefois, le lancement officiel de l’initiative Shape the Future au forum E-learning Africa permet d’officialiser la démarche de Microsoft.

M. Fasil Bekele, Responsable des alliances public-privé chez Microsoft Afrique explique qu’il y a longtemps que se prépare : « le terrain pour Shape the Future en Afrique et nous nous réjouissons d’annoncer enfin son lancement officiel sur le continent. Nous partageons la même vision que de nombreux gouvernements africains - une économie créatrice d’emplois et des compétences adaptées au 21e siècle pour de meilleures conditions de vie - et nous estimons qu’avec la bonne technologie et les bons partenariats, cette vision a toutes les chances de se concrétiser.»

Les partenariats public-privé, clé de la réussite

Shape the Future a pour objectif de rassembler des organisations aussi bien publiques que privées en les mobilisant dès les premières phases du cycle de développement des politiques et des programmes. Shape the Future, c’est aussi la prise en compte, grâce à l’expérience acquise, de tous les éléments clés d’un programme d’inclusion numérique. Au cours des dix dernières années, Microsoft a développé dans le monde plus de 150 partenariats public-privé fructueux qui ont abouti à des solutions personnalisées permettant aux individus de bénéficier d’un soutien en termes de financement, de logiciels, de matériel informatique, de formation et d’assistance qu’aucun prestataire n’aurait pu fournir à lui seul. Le projet Badilko (Project Badilko) est un bel exemple de ce qu’il est possible de faire quand les bons partenariats sont en place. Actuellement en phase pilote, le projet vise à améliorer l’utilisation des TIC dans le cadre de pratiques d’enseignement novatrices, en aidant les enseignants à renforcer leurs compétences en anglais et en fournissant un contenu international ainsi que la possibilité pour les enseignants et les collectivités de s’associer à des réseaux.

Fracture des opportunités : une opportunité pour agir

Le rapport Opportunity for Action’ de l’International Youth Foundation est le récent rapport publié par Microsoft qui a permis en exergue la fracture des opportunités entre les jeunes à travers le monde. Il attire notamment l’attention sur les énormes désavantages auxquels se heurtent les jeunes de l’Afrique sub-saharienne, où le secteur privé n’est pas suffisamment développé pour fournir assez d’emplois pour tous ceux qui arrivent sur le marché du travail.
« Si nous ciblons notre action sur l’éducation en Afrique, c’est parce que nous pensons qu’il y a d’immenses possibilités dans ce domaine », explique Bekele. « La jeunesse est un atout dont l’Afrique regorge, et si elle peut donner à ses jeunes l’enseignement et les compétences dont ils ont besoin, cette abondante main d’œuvre pourrait contribuer de façon significative à la croissance économique du continent. L’éducation est l’un des principaux axes de mobilisation de Shape the Future et devrait être l’une des grandes priorités des politiques publiques sur tout le continent.»

Le développement durable et l’éducation vont de pair

Cette année, la conférence eLearning Africa qui a pour thème « eLearning et développement durable » s’est fixé pour objectif d’analyser les moyens susceptibles de faire du eLearning un facteur de développement, contribuant à un avenir viable. Shape the Future facilite la création de solutions gagnant-gagnant qui garantissent le développement durable de toutes les parties concernées.

Tous les enjeux de l’initiative Shape the Future et ses enjeux seront présentés par Microsoft qui occupe un stand à la conférence eLearning Africa avec l’un de ses partenaires, l’Agile Learning Company, un fournisseur de solutions et de formations dans le domaine des TIC pour le secteur public. Les professionnels, les acteurs du monde éducatif, le public et la presse y sont invités.

Le service communication

LIENS PROMOTIONNELS