Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Économie
Article



Dernières dépêches


Comment

Économie

Douanes ivoiriennes : Le directeur des moyens généraux arrêté
Publié le jeudi 24 mai 2012   |  Notre Voie


Education
© Abidjan.net par Emma (Photo d`archive)
Education nationale : Le ministre de la Fonction publique, Emile Guiriéoulou installe Mme Yapo et la nouvelle Direction de l`ENA
Mercredi 7 juillet 2010. Abidjan, Amphithéâtre Laurent Gbagbo de l`Ecole nationale d`administration. Photo: Palé Olo Sib, directeur de la Formation continue


Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Le lieutenant-colonel des douanes, Palé Olo Sib, est à la Maca depuis mardi dernier. Selon des sources judiciaires, le directeur des moyens généraux, et proche collaborateur du directeur général de la Douane, est accusé de faux et usage de faux sur un protocole d’accord. Le protocole d’accord en question serait celui qu’aurait proposé en son temps, le DG de la Douane à l’homme d’affaires Charles Blé Blé, à qui la Douane devait quelque 300 millions fcfa. C’est d’ailleurs le refus de ce protocole qui aurait emmené Blé Blé en prison où il a passé près de trois mois avant de recouvrer la liberté. Des sources proches du patron des douanes ivoiriennes, le directeur des moyens généraux n’aurait pas été vigilant dans la procédure et aurait laissé Blé Blé apposer une signature qui n’est en réalité pas la sienne. En fait ce n’était que de la signature abrégée ou parafe. D’autres sources non vérifiées indiquent aussi qu’au lieu de 300 millions, le DG proposait plutôt 20 millions à l’homme d’affaire mais que cette somme n’aurait pas été mentionnée sur le protocole d’accord. Parlant de faux, l’on révèle volontiers qu’il y aurait des ratures sur le document. Ce qui aurait provoqué le courroux du DG. Est-ce donc lui qui aurait porté plainte contre son collaborateur ? Nous n’avons pu avoir de réponse à cette question. Le DG étant injoignable, aucun de ses collaborateurs n’a voulu nous situer.

A Bouna où l’information de l’incarcération du lieutenant-colonel Palé a vite fait le tour des quartiers, ses partisans estiment plutôt qu’il a été arrêté pour des raisons politiciennes. «C’est parce qu’il est candidat déclaré au poste de président du conseil général de Bouna qu’il a été jeté en prison. C’est une guerre à l’intérieur du parti», explique un instituteur, soutien de Palé. Une chose est au moins sûre : Palé est à la Maca pour «faux et usage de faux sur un protocole d’accord».

Abdoulaye Villard Sanogo

LIENS PROMOTIONNELS