Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Faits Divers
Article



Dernières dépêches


Comment

Faits Divers

CI-Société/ Trois mois de prison ferme pour six policiers agresseurs du footballeur Laurent Pokou
Publié le vendredi 25 mai 2012   |  AIP




Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Abidjan - Le tribunal militaire d’Abidjan a condamné, jeudi, à trois mois de détention ferme, assortie d’une amende de 100 000 FCFA chacun, six sous-officiers de police, coupables d’agression sur le footballeur ivoirien, Laurent Pokou, passé à tabac dans la nuit du 6 au 7 avril 2008 à un poste de contrôle dans le commune de Port-Bouët, à la suite d’un malentendu.

Selon le parquet militaire qui avait requis 24 mois contre ces indélicats agents, il s’agit de "décourager ce genre d’attitude", tout en incitant les victimes d’abus de ce type à saisir la justice.

L’affaire avait à l’époque fait grand bruit et provoqué l’émoi au sein des populations au point d’amener l’ancien chef d’Etat ivoirien, Laurent Gbagbo, à rendre visite à l’infortuné à sa résidence à Vridi-Cité (Port-Bouët).

Ancien international des Eléphants de Côte d’Ivoire dont il a contribué à écrire les pages les plus glorieuses, Laurent Pokou a longtemps incarné le rêve de beaucoup de jeunes ivoiriens.

Plusieurs fois sacré meilleur buteur du championnat national et de l’équipe nationale de Côte d’Ivoire, il s’illustra également au niveau africain avec ses titres de l’un des meilleurs buteurs de tous les temps de la Coupe d’Afrique des Nations (six buts à Asmara, ex-Ethiopie ; 8 buts à Karthoum, Soudan).

Les six policiers frappés par cette condamnation sont les sergents Koffi Kouadio Paul, Kouassi N’Guessan Mathurin, Kouamé Datto Bertin, Gnaoré Armand Yves Bertrand, Ibo Yahi Guy Bertrand et Raoul Stanislas Kouassi, tous en service à la compagnie républicaine de sécurité (CRS), base 2 située à Williamsville dans la commune d’Adjamé, au moment des faits.

LIENS PROMOTIONNELS