Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Politique
Article



Dernières dépêches


Comment

Politique

Retour des exilés LMP / Zadi Daniel, député de Fresco révèle : ‘’Des démarches sont en cours’’
Publié le jeudi 7 juin 2012   |  L'intelligent d'Abidjan




Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Le député de Dahiri, Fresco et Gbagbam, communes et sous-préfectures, l’honorable Zadi Doméné Daniel revient d’une tournée dans sa circonscription électorale, où il a eu l’occasion de recevoir les bénédictions de ses parents, leurs conseils et leurs préoccupations, afin d’être efficace à l’Assemblée nationale.

En moins d’un mois, l’honorable Zadi Daniel s’est rendu deux fois à Fresco et dans les villages environnants, après l’ouverture de la première session ordinaire du parlement ivoirien. Une troisième visite est prévue le 9 juin 2012, dans le cadre des activités de la coordination RDR de Fresco, dirigée par Diallo Abdoulaye. Pendant son séjour, Zadi Daniel a invité les fils et les filles de la région à la réconciliation. «Des fils de Fresco ont été au devant de la scène, lors de la crise que nous avons vécue, mais nous avons sensibilisé leurs parents pour leur retour. Des démarches ont été menées par le ministre Alain Lobognon pour que son frère Sama Damalan Henri César rentre en Côte d’Ivoire. Il est là, il vaque à ses occupations. Il y a aussi Damana Pickas et je pense que les démarches sont aussi en train d’être menées.


Il faut aller à la réconciliation (…) J’invite la population de la région du Gbôklè à l’union. Que les élections municipales et régionales ne soient pas l’occasion de se déchirer. Les résultats de Fresco n’ont pas été validés lors des présidentielles, il y a eu deux tours aux législatives, il faut que nous sortions de ce cycle infernal, parce que Fresco n’a pas besoin de cela. Si le ministre Alain Lobognon a été élu, c’est parce que nous avons inspiré confiance aux parents. Il ne peut pas siéger au parlement, parce que ministre, il fallait que je retourne les voir pour leur dire que nous sommes à leurs côtés (…) La zone de Fresco a beaucoup souffert vers la fin de la crise postélectorale.

Les miliciens libériens y ont semé la désolation, il était important que nous allions pour rassurer les parents et leur dire que la République ne les a pas oubliés et qu’ils comptent dans le programme du président Ouattara. La preuve, Fresco a deux ministres dans son gouvernement, signe de l’intérêt qu’il porte à cette région», a expliqué l’honorable Zadi, en lançant un cri du cœur au gouvernement. «Le ministre Alain Lobognon qui avait fait de l’électrification rural un pan de son programme, a mis le village de Zakarako sous tension, mais des villages qui étaient érigés en communes, sont encore dans l’obscurité. Par exemple le village de Lobogrou, dont le projet d’électrification était en phase d’exécution, a été annulé, ce que les populations conçoivent difficilement. Elles demandent au chef de l’Etat, d’inscrire l’électrification de leur village dans le Programme présidentiel d’urgence (PPU). La seule route qui dessert le département est impraticable et parcourir le département est un parcours du combattant (…) Ce sont quelques unes des préoccupations de nos électeurs», a-t-il poursuivi.

Olivier Dion

LIENS PROMOTIONNELS