Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Politique
Article



Dernières dépêches


Comment

Politique

CPI / Audience de confirmation des charges contre Gbagbo : Gbagbo demande encore un report
Publié le samedi 14 juillet 2012   |  L'intelligent d'Abidjan


Arrivée
© Reuters
Arrivée à Abidjan des chefs d`états du panel
Le President Laurent Gbagbo


Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Si l’on en croit une nouvelle requête de la défense de Laurent Gbagbo en date du 12 juillet 2012, l’audience de confirmation des charges pourrait ne pas se tenir à la date du 13 août comme annoncé. En effet, la cour a accordé le 12 juillet 2012 à la défense de Laurent Gbagbo une prorogation du délai lui permettant de demander à la Chambre préliminaire I des mesures d’expurgation. Pour les profanes du droit, il s’agit d’un délai pour permettre à l’avocat du prévenu, Me Altit, de produire ses preuves contre celles déposées par le procureur avant la tenue de l’audience de confirmation des charges. Et ce nouveau délai est compris du 12 au 25 juillet 2012. ‘’La Cour ayant reporté, à la demande de la Défense, le délai pour demander des mesures de protection du 5 au 20 juillet 2012, il paraîtrait logique que le délai pour demander des mesures d’expurgation soit porté du 12 au 25 juillet 2012’’, éclaire la requête publiée par Me Emmanuel Altit. Du coup, c’est la date du 13 août 2012 pour la tenue de l’audience de confirmation des charges qui est compromise. Parce que c’est seulement à l’épuisement de ce délai que la défense peut se prononcer en faveur ou non de ladite audience. Les motifs avancés par la défense pour demander un nouveau délai sont liés à l’action du procureur qui compte étoffer ses preuves. Aussi, révèle Me Altit, la défense poursuit ses investigations sur le terrain. ‘’N’ayant pas reçu le document amendé contenant les charges, la Défense ne sait pas s’il sera nécessaire ou pas d’ajouter des éléments ou d’éventuels témoignages à sa liste de pièces à décharge. Par ailleurs, des enquêtes sont en cours ; des entretiens ont lieu avec des témoins potentiels ; et tous les témoignages n’ont pas encore été réunis. De même, la collecte des pièces de la Défense est en cours’’, explique-t-il.
GRAND
S.Débailly

LIENS PROMOTIONNELS