Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Politique
Article



Dernières dépêches


Comment

Politique

Processus de réconciliation nationale : la société civile exhorte le gouvernement à financer la CDVR
Publié le mardi 17 juillet 2012   |  Ivoire-Presse


Yamoussoukro:
© Commission Dialogue, Vérité et Réconciliation par DR
Yamoussoukro: le Président Charles Konan Banny au séminaire d`appropriation du Mandat et des missions de la CDVR par les ONG nationales
Yamoussoukro. Les 25 et 26 mai 2012, le Président Charles Konan Banny a présidé le séminaire d`appropriation du Mandat et des missions de la CDVR par les ONG nationales, en présence du Gouverneur du District autonome de Yamoussoukro, M. Augustin Thiam


Vos outils
height=28

PARTAGEZ


La crise post électorale en Côte d’Ivoire de 2010 a été lourde de conséquences. Cette crise, qui a occasionné plus de 3000 morts et des milliers de déplacés a causé une profonde fracture sociale. Cette fracture se traduit quotidiennement aussi bien par la haine et le mépris qu’observent les communautés les unes envers les autres que par les relations malsaines entretenues par la classe politique et les élites intellectuelles dans leur ensemble.
Dans le souci de construire une paix durable en Côte d’Ivoire, le président de la République SEM Alassane Ouattara, a créé par décret la Commission Dialogue Vérité et Réconciliation (CDVR). Créée pour une durée de deux années, cette commission a vu nommer à sa tête le premier ministre Charles Konan Banny.

Depuis sa création, la Commission Dialogue, Vérité et Réconciliation œuvre inlassablement et de façon continue à la recherche de la paix. Cependant, il importe de noter que malgré les efforts sans cesse abattus par le président Banny, la Commission Dialogue Vérité et Réconciliation est confrontée à d’énormes difficultés parmi lesquelles le manque de moyens financiers.

Au vue de toutes ces difficultés, il est important de relever que la réconciliation n’est pas seulement l’affaire du président Charles Konan Banny, mais de tous les ivoiriens.
Ainsi, nous, organisations de la société civile, pour avoir pris l’engagement, à Yamoussoukro, les 25 et 26 Mai 2012, à l’occasion du séminaire d’appropriation du mandat et des missions de ladite institution, recommandons ce qui suit :

• Au Gouvernement
- Doter la Commission Dialogue Vérité et Réconciliation (CDVR) de ressource financière adéquate pour faire face à sa mission ;
- Continuer davantage le dialogue politique avec l’opposition afin de décrisper le climat socio politique très tendu.
• A la Commission Dialogue Vérité et Réconciliation
- Engager une vaste campagne de sensibilisation pour rassurer les populations tel que prévue dans le plan d’action de la CDVR;
- Favoriser le dialogue entre les groupements et jeunesses de partis politiques ;
- Communiquer davantage sur les activités de la CDVR.
• Aux acteurs politiques
- Taire les querelles partisanes, les rancœurs, au profit du pardon en vue d’une paix durable.
- S’engager véritablement à la recherche de la paix en faisant sienne la mission de la CDVR, car la réconciliation relève de la responsabilité de tous.
• A la Presse
- Arrêter de publier des articles caractérisés par des agressions et de violences ;
- Favoriser l’accalmie et la réconciliation nationale à travers la publication des articles de presse ;
• A la Société Civile
- Continuer à soutenir la CDVR dans sa mission de recherche de la paix ;

Pour les organisations signataires
COSOPCI
RAIDH
COFEMCI-REPC
FOSCAO-CI

LIENS PROMOTIONNELS