Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Art et Culture
Article



Dernières dépêches


Comment

Art et Culture

Soupçonnée de rançonner les étudiants, une organisation dément
Publié le jeudi 19 juillet 2012   |  AIP




Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Bouaké, Le président du comité des élèves et étudiants de Côte d’Ivoire (CEECI), Konaté Moussa, a démenti, jeudi, lors d’une conférence de presse tenue à la bibliothèque de l’Université de Bouaké, les informations selon lesquelles le CEECI procéderait au racket des étudiants en prélevant, de gré ou de force, la somme de 10 000 F CFA sur les bourses et aides des étudiants, lors du paiement le 12 juillet à l’Univeristé de Bouaké.

Selon le président de la CEECI, Konaté Moussa dit Konaté Premier, il n’en est rien, expliquant qu’à l'issue d’une assemblée générale, tenue le 02 juillet, au campus 1 de Bouaké, il a été proposé et adopté par les étudiants la mise en place d’une quête volontaire pendant le paiement de leur bourse ou aide, afin de faciliter les initiatives collectives. "Cette quête, totalement volontaire, n’avait aucun montant précis, et variait de 0 à 10 000 F CFA, selon la volonté de l’étudiant", a fait savoir Konaté Premier, indiquant que sur 1767 étudiants bénéficiaires de bourse et d’aide, 1253 ont participé à la quête volontaire et le montant obtenu est de 997500 F CFA.
"Loin de nous une quelconque volonté de rançonner les étudiants, si nous ne l’avons pas fait pendant la période chaude de la rébellion, ce n’est pas maintenant avec la normalité et la rentrée de la Côte d’Ivoire dans un Etat de droit que nous allons séquestrer et dépouiller les étudiants de leur bourse et aide ’’, a-t-il signalé, s'indignant des écrits tendancieux publiés par des quotidiens qui ne l'ont pas approché pour accéder à l'information, et la recouper auprès d'étudiants.
S’interrogeant sur les intentions réelles d’un tel agissement dans la presse au moment où après tant d’efforts, le gouvernement s’apprête à ouvrir le 4 septembre prochain les portes des Universités de Côte d’Ivoire, et faire renaître l’espoir, Konaté Moussa a demandé aux étudiants de ne pas se laisser distraire et tomber dans les bassesses d’une autre époque. Il leur a conseillé la vigilance, l’union en tournant le dos aux adeptes de la violence et des troubles, et prône désormais un nouvel état d'esprit pour le renouveau de l'université ivoirienne et l'émergence d'une nouvelle élite nationale.
"Notre credo est "Le changement pour une école nouvelle dans un esprit nouveau", a-t-il signifié, non sans dire sa gratitude au président Alassane Ouattara et au gouvernement pour leur sollicitude constante à l'endroit des élèves et étudiants ivoiriens.
(AIP)

LIENS PROMOTIONNELS