Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Économie
Article



Dernières dépêches


Comment

Économie

2 milliards de l`UE à la Côte d`Ivoire pour la reforme du système judiciaire
Publié le jeudi 19 juillet 2012   |  AIP




Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Abidjan, L’Union européenne a octroyé, jeudi à Abidjan, deux milliards de FCFA à la Côte d'Ivoire, dans le cadre de la mise en œuvre de son Programme d’appui à la reforme et à la modernisation du système judiciaire et pénitentiaire ivoirien (PARMSJP).

Ce don est destiné à quatre structures opérationelles qui vont aider au renforcement des capacités des acteurs de la justice, ainsi qu’à l’amélioration des conditions de vie dans des prisons du pays.
"Ces contrats de subventions représentent une avancée significative de la politique de reforme de la justice en Côte d’Ivoire", a exprimé, lors de la cérémonie de signature, la conseillère économique à la délégation de l’UE en Côte d’Ivoire, Elise Hadman, indiquant que ceux-ci (ces contrats) "marquent un approfondissement du partenariat" entre l’union et le gouvernement ivoirien.
Les bénéficiaires de ces fonds sont, pour le volet renforcement des capacités, l’Ecole nationale d’administration pénitentiaire (ENAP) de France (329 350 860 de FCFA), justice et coopération internationale (JCI) (436 491 223 de FCFA), et la fondation Amigo (173 267 059 de FCFA) qui vont spécifiquement appuyer l’Institut national de la formation judiciaire notamment les écoles des greffes, des éducateurs surveillés et du personnel pénitentiaire, a expliqué Mme Hadman, lors de la cérémonie, à la salle de conférence du ministère des Affaires étrangères au Plateau (Abidjan).
Les fonds alloués au quatrième opérateur (1 400 000 FCFA), l’ONG Prisonniers sans frontière (PRSF), en l’occurrence, vont servir à réhabiliter la ferme pénitentiaire de Saliakro (située une vingtaine de kilomètre de la ville de Dimbokro) et à construire des quartiers réservés aux femmes et aux mineurs dans 10 prisons du pays, a-t-elle révélé.
La ministre déléguée auprès du Premier ministre chargée de la justice, Loma Cissé Mato, a, pour sa part, exprimé la gratitude des autorités ivoiriennes à l’UE pour "son soutient constant et déterminant à la réforme et à la modernisation du système judiciaire en Côte d’Ivoire" ainsi qu’aux bénéficiaires "pour les engagements pris", a-t-elle déclaré, précisant que "la signature de ces quatre contrats va "améliorer la gouvernance judiciaire en Côte d’Ivoire", tout en apportant "une contribution notable" à la réforme du secteur de la justice.
Les structures bénéficiaires se sont quant à elles félicitées de la signature de ces contrats, s’engageant à tout mettre en œuvre pour que les résultats escomptés soient obtenus."Nous avons des objectifs, nous ferons tout pour les atteindre", a rassuré la directrice générale de JCI, Karima Zouaoui, leur porte-parole.
Le programme d’Appui à la reforme et à la modernisation du système judiciaire et pénitentiaire ivoirien est entièrement financé par l’Union européenne à hauteur d’environ 12 milliard de FCFA dans le cadre du 10ème FED. Il a été lancé en juillet 2011 afin d’aider la Côte d’Ivoire, au sortir de la crise postélectorale, à renforcer les capacités des acteurs de la justice ainsi que le fonctionnement des juridictions ; de faciliter l’accès à la justice et d’améliorer les conditions de détention dans les maisons d’arrêt et de correction.
(AIP)

LIENS PROMOTIONNELS