Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Société
Article



Dernières dépêches


Comment

Société

Eglise évangélique du Réveil de Côte d’Ivoire (Eerci) : Le pasteur Kpan René destitué
Publié le vendredi 20 juillet 2012   |  Le Temps




Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Le pasteur Kpan René de l’église de Cocody Bonoumin n’est plus le président de l’Eglise évangélique du Réveil de Côte d’Ivoire (Eerci). Il a été remplacé à ce poste par le Pasteur Kouassi N’Dri Benoît, élu le 21 juin 2012 par l’assemblée générale extraordinaire de l’Eerci. Cette information a été donnée aux médias par le pasteur Zamblé Yao Germain, secrétaire général de ladite église, au cours d’une conférence de presse tenue le mercredi 18 juillet au siège de l’Eerci près de l’Agepe de Yopougon- Attié, non loin de la place Ficgayo. Selon le conférencier qui a fait la genèse de l’Eglise évangélique du Réveil de Côte d’Ivoire entouré d’un collège de pasteurs, le pasteur Kpan René élu en 1999, et resté 12 ans à la tête de l’Eerci, s’est rendu coupable d’un acte grave qui a consister à tenter, «par des manœuvres illégales et frauduleuses de modifier le nom, les statuts et le règlement intérieur de l’Eglise évangélique du réveil de Côte d’Ivoire (Eerci) pour la transformer en Eglise évangélique du Réveil internationale (Eeri) en mettant en place une stratégie pour imposer malicieusement de nouveaux textes dont le mode de fonctionnement est dictatorial». Le conférencier a révélé que déjà, le 7 mai 2012, face au comportement du pasteur Kpan René, les membres du Conseil apostolique et de la Conférence des leaders ont mis en place un «comité intérimaire» qui a débouché sur l’Ag au cours de laquelle le nouveau président de l’église a été élu. Après que le pasteur Kpan René ait été interpellé par un «comité de médiation» qui, à maintes reprises, a appelé le mis en cause à la raison, en vain. Pis, à en croire le pasteur Zamblé Yao Germai et ses pairs présents, le président déchu n’a pas fait que «tenter illégalement d’écraser l’Eerci pour créer Eeri en falsifiant ses textes de l’Eerci à l’insu des membres du Conseil apostolique et de la Conférence des leaders». Il a aussi entrepris de «confisquer les moyens et les biens de l’Eglise évangélique du Réveil de Côte d’Ivoire (Eerci) à son profit personnel, pour mettre en place l’Eglise du Réveil internationale (Eeri), selon sa propre vision apostolique». Ce qui est inadmissible aux dires du conférencier qui, s’appuyant sur les textes de l’Eglise, a démontré que «l’Eglise évangélique du Réveil de Côte d’Ivoire (Eerci)», qui n’a pas été dissoute, ne saurait devenir «L’Eglise évangélique du Réveil internationale (Eeri)». Cette dernière création étant une entité différente. Et que, par conséquent, Kpan René qui est libre de continuer sa nouvelle aventure à la tête de sa nouvelle église, n’a plus la charge de la gestion du patrimoine de l’Eerci qui ne saurait lui appartenir en tant qu’individu. Encore moins à sa nouvelle structure. Le conférencier a annoncé que la décision a été signifiée par voie d’huissier au pasteur Kpan René et que l’église a saisi la Justice à cet effet.
K. Kouassi Maurice

LIENS PROMOTIONNELS