Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS


Accueil
News
Société
Article



Dernières dépêches


Comment

Société

SOCOJAC/ Blocage des travaux de construction du pont de Jacqueville : Les populations marchent demain sur la préfecture
Publié le mercredi 25 juillet 2012   |  L'intelligent d'Abidjan


Assainissement
© Abidjan.net par EMMA
Assainissement : Travaux pont piéton et de l`Indenié
Abidjan, Lundi 19 septembre 2011 : Les travaux du pont piéton et de l`Indenié en cours d`execution


Vos outils
height=28

PARTAGEZ


Les travaux de construction du pont de Jacqueville sont bloqués depuis la pose de la première pierre par l’ex-chef de l’Etat, Laurent Gbagbo. Qui empêche les travaux de démarrer ? C’est pour le savoir que les populations de Jacqueville entendent demain Jeudi envahir la cour de leur préfecture pour demander des éclairages.

Selon Blaguet Dégny Evariste, Chef de file de la jeunesse du PDCI-RDA de Jacqueville et organisateur de ce sit-in, l’objectif de cette marche pacifique est d’envoyer en mission le préfet du département de Jacqueville auprès du ministre de tutelle, Patrick Achi, et du président de la République, Alasane Ouattara pour s’enquérir des raisons des blocages et informer les populations des 3A (Alladian, Ahizi, Adioukrou) qui piaffent d’impatience de voir leur région sortir de l’enclavement. D’après Blaguet Dégny Evariste, fils de la région, les populations auraient été informées de ce que la Société de Construction du pont de Jacqueville (SOCOJAC) serait privée du financement à mettre à sa disposition. A quel niveau ? Et pourquoi ? Notre interlocuteur a répondu ceci : «C’est ce que nous cherchons à savoir à travers ce sit-in». Mais ajoute-t-il au nom de ses camarades, les chefs des villages riverains qui auraient fait des démarches personnelles à la SOCOJAC et à l’Ageroute de Boiké Fofana auraient aujourd’hui leur petite idée derrière la tête. Toutefois, les jeunes de Jacqueville ne veulent pas s’en tenir aux rumeurs infondées qui circulent au sein des populations sur les personnes qui empêcheraient Mme Sita Coulibaly, Directrice Générale de la SOCOJAC de démarrer les travaux de ce pont. Ils entendent s’en remettre aux autorités compétentes. Et veulent donc faire de leur préfet l’envoyé spécial auprès de ces personnalités pour revenir leur dire la vérité. Le président du PDCI-RDA , Henri Konan Bédié pourrait être saisi officiellement par courrier ces jours-ci, a avoué le porte-parole des jeunes de Jacqueville et ce en ses qualités de premier concerné par cette affaire car Mme Sita Coulibaly est cadre du plus vieux parti de Côte d’Ivoire. Privée de tout financement, elle se tourne les pouces. Et ne comprend non plus pourquoi le financement qu’elle attend est bloqué quelque part. Rappelons que des démarches dans ce sens avaient été déjà faites par les populations auprès de qui de droit mais la situation est demeurée en l’état jusqu’ aujourd’hui. Ce qui fâche les bénéficiaires de cette grande infrastructure économique qui doit venir désenclaver la grande région des 3A, un autre poumon économique du pays. Impuissante devant la machine qui la bloque et qui est aujourd’hui connu des populations de Jacqueville, Mme Sita Coulibaly ne saurait plus à quel saint se vouer.
Maxime W.

LIENS PROMOTIONNELS