Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment


Accueil
News
Société
Article


 Titrologie



Le Patriote N° 3814 du 3/8/2012

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage

 Autres articles

Comment


Société

Hausse des frais d’inscription et des taxes sur le riz : Ouattara, la solution aux problèmes des Ivoiriens
Publié le vendredi 3 aout 2012  |  Le Patriote


En
© Présidence par DR
En visite au Royaume Uni : le Président Ouattara a rencontré la Diapora ivoirienne à Londres
Samedi 28 juillet 2012. Londres (Royaume uni). Le chef de l`Etat ivoirien, SEM Alassane Ouattara a rencontré la Diapora ivoirienne à Londres


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Tout au long de sa campagne présidentielle, il l’a dit. « Je serai la solution aux problèmes des Ivoiriens ». Jeudi dernier encore, le candidat du RHDP a démontré que « ADO Solutions » n’était pas un slogan creux de campagne. Face la grogne générale qu’a suscitée la hausse des frais d’inscription dans les universités publiques, le président de la République, au cours du dernier Conseil des ministres, a usé de son pouvoir discrétionnaire pour suspendre les nouveaux tarifs fixés par les présidents des universités de Cocody, de Bouaké et d’Abobo-Adjamé. « Cette décision n’est pas conforme à mon programme », a justifié le chef de l’Etat à l’issue du dernier Conseil des ministres, par la voix du porte-parole du gouvernement le ministre Koné Bruno. Les universités, comme le sait, sont autonomes dans leur gestion. Après des études, les présidents de ces institutions ont estimé, pour rendre plus compétitives les universités publiques, qu’il fallait relever les frais d’inscription. Les premiers responsables des temples du savoir ivoiriens ont donc porté à 100 mille FCFA les frais d’inscription qui sont actuellement à 6000 FCFA. Une annonce qui n’a pas plu à la majorité de ses compatriotes. Le président de la République qui a pris la pleine mesure de l’impopularité de cette décision, a décidé de suspendre l’application de cette mesure qui risquait de provoquer quelques remous au plan social. Déjà, tous ceux qui cherchent chaque jour des poux sur la tête du chef de l’Etat, avaient commencé à dire que le président Ouattara est venu pour servir les riches et non les pauvres. Par cette mesure donc le président de tous les Ivoiriens a voulu montrer qu’il est au contraire très sensible aux préoccupations de son peuple. Mieux, qu’il est prêt à faire tous les sacrifices pour rendre les Ivoiriens heureux dans leur propre pays. C’est la raison pour laquelle il ne s’est pas contenté de réduire les nouveaux frais comme le suggérait la plupart des Ivoiriens. Mais, compte tenu de la situation sociale difficile de plus de la moitié des Ivoiriens due à la crise, il a pris sur lui de suspendre une mesure inapplicable actuellement. Le chef de l’Etat ne s’est pas arrêté là. Conscient de la cherté de la vie, le patron de l’Exécutif ivoirien a pris un arrêté qui fera date dans l’histoire de la Côte d’Ivoire. A savoir suspendre pour trois mois tous les taxes intervenant dans l’importation du riz. Ouattara sait que l’aliment de base de l’Ivoirien est le riz. En prenant donc une telle ordonnance, il entend soulager ses compatriotes qui souffrent au quotidien du renchérissement des prix des denrées de première nécessité, notamment le riz. Par ce double acte, le président de la République donne une réponse sans équivoque à tous ceux qui doutaient encore de sa volonté inébranlable de faire de la Côte d’Ivoire un havre de paix où le bonheur partagé ne sera pas une vue de l’esprit. Ouattara a dit qu’il a des solutions pour les Ivoiriens et la Côte d’Ivoire. Il vient encore par cette double décision de le prouver.
Jean-Claude Coulibaly

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires