Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment


Accueil
News
Politique
Article




  Sondage

 Autres articles


Comment

Politique

Le gouvernement ivoirien appelle les auteurs d`attaques à déposer les armes
Publié le samedi 18 aout 2012  |  AFP


Attaques
© Reuters
Attaques d`assaillants contre les Forces républicaines: la cité de Dabou après les combats de jeudi
Jeudi 16 août 2012. Dabou. La patrouille de troupes des FRCI à Dabou après l’attaque des hommes armés contre une base militaire, une prison et des postes de police.


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

ABIDJAN - Le gouvernement ivoirien appelle les auteurs d`attaques récentes contre l`armée à déposer les armes, pour ne pas empêcher le "renouveau" du pays, a déclaré le Premier ministre Jeannot Kouadio Ahoussou dans une déclaration reçue samedi par l`AFP.
"Le gouvernement condamne fermement ces actes d`une violence inouïe", a indiqué M. Ahoussou, assurant que "les autorités militaires sont à pied d`oeuvre pour juguler ces vagues de violence".
Il demande "instamment aux auteurs de ces attaques de déposer les armes", a-t-il poursuivi.
Plus d`un an après la fin d`une crise postélectorale (décembre 2010-avril 2011) aux quelque 3.000 morts, certains Ivoiriens "croient toujours que la solution à leurs problèmes passe par les armes et la violence", a-t-il déploré.
Alors que le pays est sur la voie du "renouveau", ces attaques visent à "créer la psychose" et à "décourager les potentiels investisseurs", a affirmé M. Ahoussou.
Le Premier ministre a appelé à "un dialogue franc, sincère et sans exclusive" et annoncé la prochaine organisation de "missions d`écoute et de sensibilisation" à travers le pays.
En une dizaine de jours, les Forces républicaines (FRCI), l`armée ivoirienne, ont essuyé des assauts en série à Abidjan, dans ses environs et dans l`Ouest, y perdant dix hommes. Jeudi à Dabou, à environ 50 km à l`ouest d`Abidjan, les assaillants ont visé le camp FRCI, les bases de la police et de la gendarmerie, tué trois civils et ouvert la prison d`où se sont évadés des
dizaines de détenus.

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires