Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article



 Titrologie



Le Nouveau Réveil N° 3168 du 21/8/2012

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage

 Autres articles


Comment


Société

Evénement extraordinaire à Moossou, dimanche dernier : La Vierge Marie verse des larmes de sang
Publié le mardi 21 aout 2012  |  Le Nouveau Réveil


Religion:
© Abidjan.net par Anick Adom
Religion: retraite spirituelle de fidèles Chrétiens au Sanctuaire marial
Samedi 29 octobre 2011. Abidjan. Sanctuaire marial, à Adjamé, cité Fairmont. Venus de Yopougon, des fidèles catholiques effectuent un pèlerinage aux pieds de la statue dediée à la Vierge Marie


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Le village de Moossou est devenu un lieu de pèlerinage depuis dimanche 19 août 2012.

Plusieurs centaines de fidèles chrétiens ont convergé vers ce village, notamment en son église, bien connue sous l’appellation de Saint Antoine de Padoue, où la statue de la Vierge Marie occupant le côté droit de l’espace dédié à l’autel a versé des larmes de sang. En voiture personnelle, en taxi, à moto, les Bassamois, les Abidjanais, des femmes et des hommes venus de Bonoua et d’ailleurs ont afflué sur Moossou en ce jour de la célébration de la fête de Ramadan pour vivre cet événement rare. Munis de camera, de téléphone portable ou d’appareil photo, certains immortalisaient cette image inédite. Très vite, un rang a été formé depuis la grande porte d’entrée de l’Eglise pour permettre aux fidèles d’approcher dans l’ordre la statue de la Viergé Marie. Une brève prière était dite par tous ceux qui se retrouvaient face à la mère de Jésus qui, en effet, présentait sur la joue droite une larme de couleur rougeâtre. Etreints par l’émotion, des fidèles fondaient en larmes. Dehors, des commentaires allaient bon train. Certains affirmaient qu’au début, la Vierge Marie avait même levé la tête, changeant ainsi la position initiale qui est celle de la tête baissée que les uns et les autres ont toujours constaté, en ce qui concerne la statue qui se trouve dans l’Eglise. D’autres qui avaient eu la chance de fixer les premiers, l’image des pleurs de la Vierge Marie, montraient leurs images aux parents et amis qui avaient accouru à l’Eglise où des prières étaient dites en permanence. Dans la cour de l’Eglise, des fidèles avaient également pris d’assaut le carré abritant une autre statue de la Vierge Marie. Là encore des prières se déroulaient.

Diarrassouba Sory

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires