Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article



 Titrologie



Notre Voie N° 4213 du 28/8/2012

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage

 Autres articles


Comment


Politique

Laurent Akoun aux militants Fpi d’Akoupé : «On ne s’inscrira pas dans la violence»
Publié le mardi 28 aout 2012  |  Notre Voie


M.
© AFP
M. Laurent Akoun, Secrétaire général du Front populaire ivoirien (FPI)


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Avant son arrestation à Adzopé, dimanche dernier, Laurent Akoun a échangé avec les militants du Fpi d’Akoupé dans le cadre des tournées initiées par son parti. A cette occasion, il a éaffirmé que le FPI a opté pour l’accession au pouvoir pra les moyens pacifiques. A la tête d’une forte délégation, le secrétaire général du Fpi a demandé aux militants d’Akoupé de redynamiser leur parti en réactivant les structures de base. «Soyons debout pour le combat. Nous allons redynamiser le parti et travailler avec hâte pour le retour du président Laurent Gbagbo», a indiqué Akoun. Dans la salle de mariage de la mairie d’Akoupé prise d’assaut par les militants, il a rappelé que le Fpi reste attaché à la transition pacifique. «On ne reculera pas car nous sommes sur le chemin de la vérité. On ne s’inscrira pas dans la violence. Nous sommes pour la transition pacifique. Que ceux d’en face laissent les gourdins, les bidons d’essence et les machettes.» Il a réaffirmé que le Fpi n’a rien à voir avec les différentes attaques perpétrées ça et là.

Aux militants de son parti, Laurent Akoun a demandé une solidarité dans toutes les fédérations pour apporter de l’assistance aux centaines de leurs camarades oubliés dans les prisons au Nord et à la Maca. Parlant de cette assistance, il a exhorté les militants à mobiliser les vivres et non vivres afin d’aider leurs camarades à supporter les conditions de leur détention. Se prononçant sur les prochaines élections municipales, il a dit que le Fpi n’ira pas à ces consultations.
«N’entrainez pas nos militants à l’abattoir», a-t-il conseillé aux cadres du Fpi concernant les municipales à venir.
Sur ce chapitre, Marie Odette Lorougnon a fait savoir que si Alassane Ouattara estime qu’il a gagné les élections, il devra gouverner seul sans compter sur le Fpi. Faisant allusion à toutes les arrestations qui ont cours en Côte d’Ivoire, la secrétaire nationale des femmes du Fpi, agacée a relevé: «Quand on a gagné les élections, on ne fait pas ce que nous sommes en train de voir.»

Pour sa part, le secrétaire général de la fédération Fpi d’Akoupé, Edmond Ohoueu Atsé, a rappelé que malgré toutes les formes d’intimidation et d’exactions, les populations d’Akoupé restent fidèles au Fpi et gardent intact leur bail avec Gbagbo.

A l’étape d’Adzopé, en l’absence de Laurent Akoun, arrêté quelques heures plus tôt la charge est revenue à Marie Odette Lorougnon et à l’ambassadeur Kodjo Richard de galvaniser les militants. A cette dernière rencontre, Dr Kodjo s’est montré offensif. «Nous vivons dans un régime dictatorial qui ne respecte aucune règle. Le régime actuel est un régime anti-peuple. Un régime qui n’aime pas son peuple. Notre salut viendra de nous-mêmes. Si nous nous couchons, nous serons perdus», a-t-il déclaré. Pour lui, le Fpi ne s’effondrera jamais.
Intervenant à Adzopé après l’enlèvement du chef de la délégation, Marie Odette Lorougnon a dit que personne ne pourra arrêter le train du Fpi. «Nous devons continuer à rendre fortes les structures du parti. Reprenez les bases, les sections et les fédérations.» Visiblement choquée relativement à l’arrestation d’Akoun, elle a fait remarquer : «Ce qui arrive est une bonne chose, sinon on mystifierait toujours Alassane Ouattara s’il n’était pas là où il se trouve. Dans quel pays peut-on arrêter un secrétaire général d’un parti sur la route sans un mandat? Akoun leur fait si peur. Levons-nous pour sauver notre pays.»

Benjamin Koré
Envoyé spécial à Akoupé et Adzopé

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires