Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Santé
Article



 Titrologie



Le Nouveau Réveil N° 3190 du 15/9/2012

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage

 Autres articles


Comment


Santé

Yopougon : Cliniques privées / Pr. Ndri-Yoman (ministre de la Santé) inquiète : « 78% de cliniques fonctionnent sans agrément »
Publié le samedi 15 septembre 2012  |  Le Nouveau Réveil


Lutte
© Abidjan.net par Serge T.
Lutte contre le diabète : l`industriel pharmaceutique Sanofi aux cotés du ministère de la santé
Mercredi 28 mars 2012. Abidjan 2012. Cabinet du ministère de la santé, au Plateau. Signature d`accord entre Christophe A. Viehbacher, Directeur Général de Sanofi et Mme la ministre de la santé, N`Dri Yoman dans le cadre de la lutte contre le diabète.


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Au terme d’une visite de deux jours qu’elle a effectuée en Côte d’Ivoire, le ministre béninois de la Santé, Pr. Dorothée Kindé Gazard, a animé une conférence de presse, en compagnie de son homologue Ivoirien, le Pr. N’dri-Yoman Thérèse. Cette conférence a été l’occasion pour l’hôte de la Côte d’Ivoire de procéder à la présentation de la 1ère conférence internationale des ministres de la Santé sur la prévention et le contrôle de l’infection en milieu de soins en Afrique. Conférence prévue pour se dérouler du 10 au 14 décembre 2012 à Cotonou au Bénin et couplée au colloque régional des opérateurs économiques et financiers du secteur de la santé en Afrique. La conférence de presse se situe après une visite des deux ministres dans les établissements sanitaires privés. Révélant les résultats d’une inspection dans la commune de Yopougon, la plus grande commune de Côte d’Ivoire, voici le constat fait par le ministère de la Santé : «En matière d’urgence hospitalière et gestion des risques, une enquête a été faite par les services du ministère de la Santé dans la commune de Yopougon. Sur un échantillon de 381 établissements sanitaires visités, 70% ne disposent pas d’agrément du ministère de la Santé. Ce sont des établissements sanitaires clandestins. 53,20% n’avaient pas de visite de conformité, et 30% n’ont pas de plateau technique adapté, 38% ont une gestion douteuse des déchets médicaux et 8% de gestion à haut risque» et de s’exclamer, «il y a danger». Poursuivant, elle a dit ceci, «nous avons enregistré de nombreuses plaintes concernant l’exercice illégal, des établissements sanitaires fonctionnent sans personnel de santé. Nous avons enregistré de nombreuses plaintes, 58 établissements ont été interpellés avec mise en demeure. Les établissements sanitaires sont appelés à se mettre à jour au risque d’être fermés. Une unité de contrôle et de surveillance composée de personnel du ministère et d’agents de police est sur pied» a fait savoir N’dri-Yoman. Il s’agira de traquer les cliniques boutiques dans les communes.
Jean Prisca

LIENS PROMOTIONNELS


Comment


 Commentaires