Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article



 Titrologie



Le Temps N° 2714 du 26/9/2012

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage

 Autres articles


Comment

Société

Education nationale : La distribution des kits pose encore problème
Publié le mercredi 26 septembre 2012  |  Le Temps




 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

L’école Ivoirienne n’est pas encore sortie de l’ornière. Et pour cause, la distribution gratuite des kits scolaires annoncée à grand renfort de publicité, semble s’essouffler. En cette rentrée scolaire session 2012 / 2013, nombreux sont des écoles primaires publiques qui n’ont pas encore reçu leurs kits. Pis, les écoliers des classes de Cm2 dans certaines écoles de la circonscription d’Abidjan, attendent toujours de percevoir de l’Etat, leur dotation. Pour preuve, depuis la précédente rentrée scolaire, les parents d’élèves ont dû intervenir dans l’achat des fournitures de leurs enfants, afin de leurs permettre d’effectuer une bonne rentrée scolaire. Tel est le cas du groupe scolaire Anono Village qui comporte en son sein six (6) écoles. Faut-il le noter, jusqu’à la fermeture des classes l’année dernière, cette école primaire n’a pu entrer en possession du nombre de kits nécessaires destinés à leur établissement. Aujourd’hui encore, le même problème de distribution de kits se pose avec acuité au sein dudit établissement. Un parent d’élève rencontré le lundi 24 septembre 2012 dans la cour de l’établissement, ne cache pas son amertume. «Je n’arrive pas à comprendre ce qui se passe. Mon fils est en classe d’examen (Cm2), mais il n’a pas encore reçu de kit. L’année dernière, j’ai eu le même problème avec ma fille qui elle était en classe de Cm1. J’ai été obligé de payer des livres. J’espère que les kits seront donnés assez suffisamment cette année pour que tous les enfants en bénéficient», s’est plaint le parent d’élève. Un enseignant de l’école d’Anono qui a requis l’anonymat a bien confirmé l’insuffisance des kits dans leur établissement. Selon des indiscrétions, l’inspecteur de l’enseignement primaire en charge avait été informé de l’insuffisance des kits destinés aux écoliers de l’établissement. Comme réponse à leur requête, l’inspecteur leur aurait dit que les kits ne concernaient pas les écoliers en classe d’examen. Cette version des choses n’est pas du tout appréciée par bon nombre de parents d’élèves qui se sentent floués. «Si les kits ne sont pas destinés aux écoliers en classe d’examen, alors pourquoi nous faire croire que l’Etat donne gratuitement les livres aux élèves», a rétorqué une femme venue accompagner son fils à l’école. Pourtant, l’école primaire d’Anono village est visitée à chaque rentrée scolaire par le ministre de l’Education nationale. L’année précédente en cette même période, le ministre Kandia Camara a effectué une visite de travail dans l’établissement. Les kits qui ont été offerts par l’Etat étaient en nombre très insuffisant. Les enseignants avaient été accusés à tort par des mauvaises langues, d’avoir vendu les kits au marché noir d’Anono. Cette accusation a beaucoup terni l’image de marque des instituteurs qui n’avaient rien à voir avec cette sordide affaire de vente de kits.

Jean-Baptiste Essis

LIENS PROMOTIONNELS


Comment


 Commentaires