Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article




  Sondage

 Autres articles


Comment

Politique

Côte d`Ivoire : Ouattara nomme trois anciens chefs de guerre de la rébellion à la tête de régions sensibles
Publié le mercredi 26 septembre 2012  |  Jeune Afrique


Désarmement
© Reuters
Désarmement des miliciens: le Commandant Ben Laden et ses hommes à Yopougon
A commander of pro-Ouattara FRCI (Ivorian army) who named himself Ben Laden is pictured with his soldiers in Yopougon, an area within Abidjan, April 28, 2011.


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Dans le cadre d`une vaste remaniement préfectoral, Alassane Ouattara a nommé en conseil des ministres, mercredi 26 septembre, trois anciens chefs de guerre de la rébellion des Forces nouvelles (FN) à la tête de trois régions sensibles. Il s`agit d`Ousmane Coulibaly à San Pedro, de Tuo Fozié à Bondoukou et de Koné Messamba à Guiglo.

Selon des sources officielles, le gouvernement ivoirien a nommé trois anciens rebelles des Forces nouvelles préfets de région, mercredi 26 septembre. Le premier, Ousmane Coulibaly dit « Ben Laden » est affecté à San Pedro, deuxième port de Côte d’Ivoire et chef-lieu de la région du Bas-Sassandra. Il était jusque là en charge de la sécurité du quartier de Yopougon, à Abidjan, après avoir régné en tant que commandant de zone à Odienné, la ville où Simone Gbagbo est détenue sous bonne garde depuis la chute de Laurent Gbagbo, en avril 2011.

Le deuxième militaire concerné est Tuo Fozié, nommé à Bondoukou, chef-lieu de la région du Zanzan. Il quitte ses fonctions de chef de l’unité des FRCI chargée de lutter contre le racket.

Il était l’ancien directeur des services de police et de gendarmerie des FN et avait été ministre de la Jeunesse et du service civique dans le gouvernement nommé après l’accord de Marcoussis, en mars 2003.
... suite de l'article sur Jeune Afrique

LIENS PROMOTIONNELS


Comment


 Commentaires