Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article



 Titrologie



Notre Voie N° 4244 du 12/10/2012

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage

 Autres articles


Comment


Économie

La Poste de Côte d’Ivoire : Les agents excédés par les arriérés de salaire
Publié le vendredi 12 octobre 2012  |  Notre Voie




 Vos outils




La Poste de Côte d’Ivoire risque d’être dans la tourmente dans les jours à venir si ses premiers responsables n’anticipent pas dans la résolution des problèmes cruciaux auxquels les agents sont confrontés. Selon des informations recueillies auprès d’un groupe d’agents, les postiers ivoiriens sont en proie à des arriérés de salaires depuis quelques mois. «On nous paie un mois sur trois chaque fois. Et le cycle reprend lorsque les patrons réussissent à faire face à un mois. Nous sommes fatigués car cela nous enfoncent davantage dans la gestion de notre quotidien rythmé par d’interminables dettes. Certains de nos collègues meurent faute d’argent pour des soins tandis que d’autres ont vu leurs femmes les abandonner dans le foyer avec les enfants à cause de la galère. Nous n’en pouvons plus avec ces salaires payés en milieu de mois et à l’improviste après plusieurs mois ! », proteste un agent, la quarantaine, sous le couvert de l’anonymat. Ses collègues qui ont disent être excédés par cette situation annoncent un arrêt de travail de tous les postiers prévu le 17 octobre prochain. A les en croire, la mobilisation pour la réussite de cet arrêt de travail est totale. Car, tous les employés sans exception vivraient cette situation inconfortable et très éprouvante d’arriérés de salaire. Face donc à l’indifférence des autorités de la Poste de Côte d’Ivoire pour remédier à cette mauvaise gestion des ressources humaines, les agents entendent lancer un signal fort de détresse. Les agents ne manquent de dénoncer l’indifférence des syndicats qui, en d’autres tempts preuve d’activisme débordant.

Benjamin Koré

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment