Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Santé
Article



 Titrologie



Le Nouveau Réveil N° 3218 du 18/10/2012

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage

 Autres articles


Comment


Santé

Henriette Dagri Diabaté (Grande chancelière) au congrès de la Société d’hématologie, hier : « Nous ne sommes pas autosuffisants en produits sanguins »
Publié le jeudi 18 octobre 2012  |  Le Nouveau Réveil


Défense
© Présidence par DR
Défense : le Président Ouattara assiste à une double cérémonie à l`Ecole de gendarmerie
Jeudi 11 octobre 2012. Abidjan. Ecole nationale de gendarmerie, à Cocody. Le chef de l`Etat, SEM. Alassane Ouattara assiste à une double cérémonie de baptême et de prestation de serment de promotions d’officiers et de sous-officiers. Photo: la Grande chancellière de l`Ordre national, Mme Henriette Dagri Diabaté


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

La Société ivoirienne d’hématologie, d’immunologie, d’oncologie, et de transfusion sanguine (Sihio-Ts) tient son premier congrès les 17, 18 et 19 octobre 2012 au Plateau avec pour thèmes suivants : "la lutte contre le cancer" et "la sécurité transfusionnelle". La marraine de la cérémonie, le Pr Henriette Dagri Diabaté, Grande chancelière, a relevé que "la Côte d’Ivoire s’est donné les moyens de garantir une sécurité transfusionnelle aux populations". Toutefois, elle note une "insuffisance". «Nous ne sommes pas encore autosuffisants en produits sanguins. Car les dons de sang restent en deçà des chiffres recommandés par l’Oms. Cette insuffisance de produits sanguins constitue un facteur de risque de morbidité pour la population et elle reste de nature à entacher la sécurité transfusionnelle». Aussi, la marraine du congrès a souhaité que «les échanges apportent des solutions au fléau du cancer en Afrique et au renforcement de la sécurité transfusionnelle», afin que l’un des objectifs du millénaire que s’est fixé le gouvernement du président Alassane Ouattara, à savoir "la santé pour tous" devienne une réalité. Le ministre de la Santé et de la lutte contre le sida, Pr Thérèse N’dri Yoman qui a présidé cette journée d’échanges, a fait cas de certains projets de son ministère. Il s’agit de la vaccination contre le papillomavirus chez la jeune fille de 9 à 13 ans, le dépistage à l’échelle nationale du cancer du col de l’utérus, la création d’un centre de référence, d’un centre de radiothérapie et d’oncologie médicale à Abidjan et le centre de médecine nucléaire qui est en construction.
Foumséké Coulibaly

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment