Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Région
Article



 Titrologie



Le Nouveau Réveil N° 3219 du 19/10/2012

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage

 Autres articles


Comment


Région

Miss Zahui (promotrice de "Yéhé") : « Ce que j’ai eu dans ma vie, c’est grâce au président Bédié »
Publié le vendredi 19 octobre 2012  |  Le Nouveau Réveil


Mode
© Autre presse par DR
Mode : Lancement de Yéhé 2012
Samedi 31 mars 2012 - Espace CRAE UMOA : Miss Zahui lance Yéhé 2012 placé sous le thème "Mode et environnement" avec comme invités d`honneur les enfants de la page blanche et comme invités artistiques les Masaï du Kenya.


 Vos outils




Du 18 au 23 novembre 2012, se tiendra au palais de la Culture de Treichville, la 12ème édition de « Yéhé ». Miss Zahui, promotrice de cette plateforme de valorisation de la culture africaine, au cours de cet entretien qu’elle nous a accordé, lance un appel aux présidents Ouattara et surtout Bédié afin de recevoir en audience les 17 pays invités pour cette fête culturelle. A l’ex-président de la République, Henri Konan Bédié, elle rend hommage. Car, pour elle, tout ce qu’elle a dans la vie, c’est grâce à lui.
En dehors des Pygmées de la Centrafrique et les enfants de la « Page blanche » qui sont les invités spéciaux, quelles sont les grandes innovations de cette édition ?
En dehors des Pygmées, le « Yéhé » avait toujours été orienté vers l’Afrique de l’Ouest et l’Afrique centrale. Pour cette édition, nous avons scindé en trois groupes : l’Afrique de l’Ouest, l’Afrique centrale et l’Afrique de l’Est, et une seule personne venant de la France. L’innovation cette année, c’est aussi le thème « Mode-Paix-Réconciliation ». Au niveau de la mode, on estime que nous, les créateurs, sommes des acteurs de la réconciliation parce que nous confectionnons, nous créons pour tout le monde. Nous sommes les vrais messagers de la réconciliation.

Quels sont vos principaux invités ?
Tout le monde. Mais pour cette édition, nous avons eu la confirmation de 17 pays : le Benin, le Burkina Faso, le Ghana, la Guinée, le Mali, le Nigeria, le Sénégal, le Togo, le Cameroun, la Centrafrique, le Congo Rdc, l’Ethiopie, l’Ouganda, le Rwanda, la Tanzanie, le Tchad et la France. Les stylistes invités sont Alpha Sidibé et Alain Chapo. Par exemple, le Mali a dit qu’il n’allait pas participer. Mais, quand nous avons donné le thème, le ministre de la Culture a dit qu’il prenait en charge l’invité du Mali parce que son pays cherche la paix comme nous.

Avez-vous la caution de nos responsables politiques pour cette édition ? Y a-t-il déjà des actes majeurs posés par ceux-ci ?
Pour le lancement en mars dernier, j’ai eu le soutien du président Jean Louis Billon, en tant membre élue de la Chambre de commerce et d’industrie de Côte d’Ivoire. Ensuite, les ministres du Logement, de la Culture et le président Banny, ont reçu la visite des Massaï. La semaine dernière, j’ai fait appel au président de la République. Il est bien vrai que nous voulons la réconciliation, mais sans les artistes, la réconciliation va être difficile. Je lance personnellement un appel au président Ouattara de venir soutenir le « Yéhé ». Je fais une demande d’audience afin qu’il reçoive les 17 pays avec les Pygmées qui seront présents. Deuxième point, en 1999, sur demande du président Bédié, Mme Léopoldine Coffie, ministre de la Promotion de la femme, m’avait confié le volet artistique du sommet des chefs d’Etat à Lomé. Mon défilé avait été apprécié par le président Bédié qui avait dit qu’au retour à Abidjan, il prendrait en charge le « Yéhé » avec son épouse. Malheureusement, nous avons eu le coup d’Etat. Mais ce que j’ai eu dans ma vie, personnellement, c’est grâce au président Bédié. Tout ce qui était pour le gala « Servir » concernant les tenues des hôtesses, c’est moi qui m’en occupais. Je suis en train de faire le « Yéhé 2012 ». Le président Bédié et sa femme sont là. Je leur demande une audience afin que le président Bédié accepte de recevoir les 17 pays invités.

Interview réalisée par Morgan Ekra

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment