Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article



 Titrologie



Le Patriote N° 3886 du 3/11/2012

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage

 Autres articles


Comment

Politique

Abengourou/ Caravane de la paix à Abengourou: Les artistes réconcilient les militants LMP et RHDP
Publié le samedi 3 novembre 2012  |  Le Patriote




 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

La caravane nationale de sensibilisation à la paix et à la réconciliation restera dans la mémoire des Abengourois comme le déclencheur de la réconciliation entre les populations, notamment les jeunes. Au cours de la cérémonie où des dons symboliques ont été remis à 4 victimes de la crise, ils ont affirmé leur volonté de tourner la page du passé devant les autorités administratives, politiques et les artistes. Au nom de leurs camarades, Adou Kouamé Jonas de LMP et Anney Saint-Auguste du RHDP ont martelé que les jeunes ne sont plus prêts à suivre aveuglement les leaders politiques. Leur geste a été fortement apprécié par Tiken Jah Fakoly qui, au nom des artistes de la caravane, a souhaité que les moments difficiles que le pays a connus soient derrière pour le bonheur du pays. « Qu’on soit Baoulé, Guéré, ou Malinké, nous devons tout faire pour léguer un pays stable à nos enfants » a-t-il conseillé. Alpha Blondy a été encore plus incisif. Pour lui, il faut un sursaut de prise de conscience afin de redorer le blason de la Côte d’Ivoire. « Regardez le piteux état dans lequel est notre pays. Tout ce qui est débout, c’est Houphouët-Boigny et tout ce qui est par terre, c’est nous (ndlr : la génération actuelle) », a-t-il fustigé avant d’asséner : « Que tous les pro-gbagbo non coupables de crimes de sang soient libérés et que la justice suive son cours. Il faut appliquer les solutions politiques aux problèmes politiques. Mais je demande aux pro-gbagbo de mettre fin aux attaques. Ce n’est pas en menaçant avec les kalaches qu’on arrangera les choses». Ainsi galvanisées, les populations pouvaient suivre leurs idoles au stade Henri Konan Bédié qui a accueilli le concert dit de réconciliation. De 14 h à 24 h, Tiken Jah, Pat Sacko, Les Galliets, Aklane, Fadal Dey, Angelo Dogba, Alpha Blondy, Rose Sabine, Meiway, Lago Paulin, Ismaël Isaac, Magic System et les autres ont gratifié, entre deux appels à la paix et à la réconciliation, les nombreux spectateurs des meilleures compositions de leur répertoire. Chauffé à blanc et reprenant en ch?ur paroles des chansons, le public, qui a pris d’assaut le stade d’Abengourou, est reparti profondément satisfait et espérons-le, prêt à oublier les rancœurs pour s’inscrire dans la réconciliation.

Armand Déa, correspondant

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment