Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article



 Titrologie



Le Patriote N° 3887 du 5/11/2012

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage

 Autres articles


Comment

Politique

Grand-Lahou / Visite de travail du Premier ministre Jeannot Ahoussou : “Tournons la page des années sombres”
Publié le lundi 5 novembre 2012  |  Le Patriote


Séminaire
© Ministères
Séminaire gouvernemental : Le Premier ministre Ahoussou Jeannot préside l`ouverture des travaux
Lundi 29 Octobre 2012. Abidjan. Palais présidentiel au Plateau. Le gouvernement en séminaire sur le Programmme de travail gouvernemental (PTG). Photo : Le Premier ministre Ahoussou Jeannot


 Vos outils




Le Premier ministre ivoirien, Me Jeannot Kouadio Ahoussou, a appelé les Ivoiriens à unir leurs efforts et à soutenir le président Alassane Ouattara pour relever le défi du développement, pour bâtir la Côte d’Ivoire des cœurs, de l’Intelligence et de l’esprit, samedi lors d’une visite de travail à Grand-Lahou. Invité par les élus et cadres, pour apporter la caution et le soutien du gouvernement aux projets de développement initiés au profit des populations, le chef du gouvernement a encouragé ses compatriotes à tourner la page des années sombres et à rêver avec le président de la République pour faire de la Côte d’Ivoire un pays émergent à l’horizon 2020. «Tournons la page des années sombres, des années noires. La lumière est là. La lumière s’appelle Alassane Ouattara. Nous sommes venus pour nous ressourcer, nous régénérer, pour une nouvelle Côte d’Ivoire. Nous allons rêver ensemble et concrétiser ce rêve. La Côte d’Ivoire en a les capacités», a confié le Garde des Sceaux lors de sa rencontre avec les populations dans la cour de la mairie. Il s’est, en outre, réjoui de la parfaite cohabitation entre les différentes communautés de Grand-Lahou, une cité qui doit servir d’exemple parce qu’étant la parfaite illustration de la Côte d’Ivoire voulue par Félix Houphouët-Boigny. S’il a admis, à l’instar du député Djaya Jean, qu’à Grand-Lahou “on ne parle pas de réconciliation et de paix, mais plutôt de la consolidation de la cohésion et d’actions de développement”, il a tout de même invité les populations à s’équiper de l’arme des forts qu’il est venu partager avec elles : le dialogue. Répondant aux multiples doléances, le Premier ministre a convié à la sérénité et à faire surtout confiance au président Ouattara. «Nous n’allons pas nous dérober. Nous travaillons avec un Monsieur qui s’appelle Alassane Ouattara, un leadership reconnu. Il s’appelle "Solutions"», a-t-il rassuré. Une visite au Centre de formation aux métiers de la pêche (CFMP) et au port d’application de cette même école professionnelle lui a permis de s’imprégner des difficultés inhérentes à leur fonctionnement.
Avant le député Djaya Jean, le chef Zoukouan Gabriel a exprimé le soutien de la chefferie et des gardiens des Us et coutumes au président de la République, à tous les projets de développement initiés. Il l’a également sollicité à mettre à leur disposition les moyens afin qu’ils accomplissent leur mission en tant qu’auxiliaires de l’administration. Tout en exprimant sa gratitude au Premier ministre au nom des populations, l’Honorable Djaya a réaffirmé l’engagement de ses parents à accompagner le président Ouattara parce que «Ce monsieur inspire confiance. Et la base de toute action de développement, c’est la confiance. M. le Premier ministre, rassurez le chef de l’Etat. Grand-Lahou le soutient dans son action», a-t-il lâché. Emboîtant le pas au Dr Bouaffo Béatrice Epse Haïdara (représentante des femmes) qui a crié haut et fort pour le renforcement du plateau technique de l’hôpital par la construction d’un bloc opératoire et d’un service gynécologique afin d’éviter la mortalité des femmes en couche, le député Djaya a égrené des doléances des populations qui se résument à l’emploi jeunes, à l’emploi femmes, à la création d’un port franc pour désenclaver l’embouchure de Lahou-Kpanda et les autres localités du littoral, au reprofilage des voies et des pistes rurales, à l’adduction d’eau potable, à l’électrification rurale, au manque de moyens logistiques des forces de sécurité, au foncier rural, à la réhabilitation de la côtière.
OG

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment