Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Région
Article



 Titrologie



L'intelligent d'Abidjan N° 2681 du 5/11/2012

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage

 Autres articles


Comment


Région

Yamoussoukro / Elections Municipales du 24 février 2013 : Kouadio-Yableh Désiré se signale
Publié le lundi 5 novembre 2012  |  L'intelligent d'Abidjan




 Vos outils




Le 24 février prochain, les Ivoiriens iront choisir leurs conseillers municipaux et régionaux. C’est le branle-bas dans les différents états-majors. Les batailles pour conduire la liste font rage au sein des sections des partis politiques dans les localités. Et la commune de Yamoussoukro n’est pas en reste. En plus du maire PDCI de la commune, M. Gnrangbé Kouadio Jean, qui est candidat à sa propre succession, c’est un autre cadre du vieux parti de Côte d’Ivoire qui vient de déclarer sa candidature à la candidature pour le fauteuil municipal de la capitale politique. Il s’agit de Kouadio –Yableh Désiré. Il l’a annoncé lors d’une conférence de presse, le samedi 03 Novembre 2012, dans un hôtel de la place. D’entrée, il a évoqué les raisons qui ont motivé cette sortie, avant même les conclusions des travaux du comité électoral de son parti. D’abord, face à l’attitude du délégué départemental du PDCI, en l’occurrence le maire Gnrangbé Kouadio Jean. «Après la défaite cuisante que le PDCI a enregistrée aux législatives passées. Nous avons mis en place un comité ad hoc pour réfléchir, afin de proposer une liste consensuelle pour les municipales prochaines. Mais, voilà qu’avant les résultats de ce comité, certains sont déjà en campagne. Et en plus, ils sont membres du comité électoral du parti.» Pour lui, cela est inadmissible. ‘’On ne peut pas être juge et partie’’. Aussi a-t-il fustigé, la façon dont la commune est gérée par l’actuel locataire de l’hôtel de ville. Selon lui, Yamoussoukro ne reflète pas du tout, depuis une décennie, la vision dont son fondateur Feu le Président Félix Houphouët-Boigny avait rêvé. ‘’A savoir, une cité très propre, où il fait bon vivre, où les habitants vivent en parfaite harmonie sans distinction’’. « Aujourd’hui, c’est une ville totalement délabrée. Avec un lotissement qui ne cadre pas avec le plan d’urbanisme directeur de la ville», a-t-il poursuivi. Ainsi, l’un dans l’autre «Je pense que trop c’est trop. Nous devons faire quelque chose pour sauver le village du père», a-t-il fait savoir. Toutefois, il n’a pas écarté la piste d’une liste RHDP. A cet effet, il a indiqué être déjà en pourparlers avec les responsables locaux des partis membres de ce rassemblement des Houphouëtistes. Pour lui, ça sera la bienvenue pour redonner au village de Nanan son lustre d’antan. A la question des journalistes, s’il pourra remporter ce scrutin, quant on sait sa sortie hasardeuse de 2001, bien qu’ayant eu l’onction du PDCI face à son principal challenger, alors candidat indépendant ? Kouadio-Yableh Désiré, s’est voulu rassurant : «Soyez rassurés, nous avons les moyens de notre politique, les temps ont changé».
Diallo Harry

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment