Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
International
Article




  Sondage

 Autres articles


Comment

International

Réélection de Barack Obama : Que les Africains cessent de rêver
Publié le jeudi 8 novembre 2012  |  Le Democrate


Election
© Abidjan.net par DR
Election présidentielle américaine de 2012: Barack Obama réélu Président.
Au terme d`une longue campagne, Barack Obama a été réélu à la présidence des Etats-Unis pour un second mandat.


 Vos outils




Les élections présidentielles aux Etats-Unis ont suscité beaucoup de réactions et de commentaires diverses et controverses. Elu à la tête de la nation la plus puissante du monde en 2008 puis réélu hier, Obama reste une fierté pour la population Noire et même Blanche vivant aux Etats-Unis. L’Afrique entière devrait également être fière. Durant ses quatre années passées à la Maison Blanche, il a apporté des changements notables dans la vie des américains. En réussissant à faire admettre certains projets de loi, notamment celui de l’assurance maladie, longtemps ignoré par ses prédécesseurs. Il a ensuite fait reculer le taux de chômage de 10% à 8%. Sa plus grande victoire sur l’humanité, a été sa détermination à mettre hors d’état de nuire, le célèbre terroriste, Ossama Ben Laden. Cet acte d’envergure qu’il a posé, restera graver à jamais dans l’esprit de tous ; donc un mandat bien réussi, à ma connaissance. Mais que n’entendons-nous pas sur certaines ondes de radios, où des Africains jugent négativement le mandat de Barack Obama. Car le président américain d’origine africaine, « n’a rien fait pour ses frères africains, sur le plan économique, social ou politique », grommèlent-ils. Ce n’ai pas eux les Africains qui doivent le juger. D’un père d’origine kenyane, mais il est américain de par sa mère, né sur le sol américain et donc, américain de sang. Par conséquent, il doit faire la politique pour les américains. Si les Africains eux-mêmes n’arrivent pas à gérer leur propre problème qu’ils créent à tout bout de champ, afin d’en trouver des solutions, « ce n’est pas, lui qui le fera à leur place », a lancé un auditeur sur les ondes d’une radio internationale. Etant réélu mardi, sa politique ne changera pas en direction de l’Afrique. Lors de sa visite au Ghana, il a indiqué que « l’Afrique n’a pas besoin d’hommes forts, mais des institutions fortes ». Pourquoi les Africains veulent-ils forcement que Barack Obama vienne faire la pluie et le beau temps à leur place ? N’ont-ils pas les moyens nécessaires de leur politique en mettant en place des institutions fortes pour défendre leur « beefsteak », en combattant la corruption, la dictature et autres maux qui minent le continent? Que les Africains arrêtent de faire appellent inutilement aux grandes puissances pour sauver leur politique et qu’ils arrêtent de se jouer toujours les victimes. Sinon, ils subiront toujours leur loi et ils dépendront toujours d’elles. Les Américains ont élu en 2008 et réélu en 2012, leur président pour faire leur politique. Que les Africains ne rêvent pas, la politique américaine ne changera pas envers l’Afrique et Obama ne viendra pas faire la politique des Africains à leur place. Après sa réélection, il a donné l’exemple d’une démocratie participative, dans un discours plein d’enseignement, en s’invitant de rencontrer son adversaire afin de partager ensemble leurs différentes expériences pour gouverner le pays. C’est cet esprit de politiciens que les Africains doivent épouser, au lieu de se morfondre dans des débats puérils. S’il y a des gens à aider, en premier, c’est d’abord les Américains, ses électeurs, mais pas les africains. Ce sujet relatif à un soutien quelconque aux africains est un faut débat qui doit être clos.

Yann Dominique N’guessan

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment