Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article



 Titrologie



Le Patriote N° 3891 du 9/11/2012

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage

 Autres articles


Comment

Politique

Hommage de la grande chancelière aux bâtisseurs de l`école ivoirienne : 3 anciens ministres retracent l`histoire de l`Ecole
Publié le vendredi 9 novembre 2012  |  Le Patriote


Lancement
© Présidence par Aristide
Lancement du programme d’actions de la Grande Chancellerie / Henriette Diabaté honore la mémoire des martyres d`Abobo en présence du Président Alassane Ouattara
Mardi 2 aout 2011. Abidjan. Salle du ministère des Affaires étrangères. Le chef de l`Etat, SEM Alassane Ouattara assiste au lancement du programme d’actions de la Grande Chancellerie. Le Grand chancelier de l`Ordre national, Mme Henriette Dagri Diabaté en profite pour élever au rang de Chevalier de l’Ordre national les 7 femmes assassinées à Abobo le 3 mars 2011


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

S'inspirer du passé pour bâtir un avenir radieux de l'Ecole ivoirienne, la grande chancelière, Henriette Dagri Diabaté, ne pensait pas si bien faire en rendant hommage aux pionniers du secteur éducatif et surtout en les invitant à rendre témoignage des péripéties rencontrées sur le chemin de la construction d'une Ecole de qualité en Côte d'Ivoire. Hier, 3 anciens ministres de l'Education nationale, à savoir, les ministre Joachim Bony, Amon Tanoh Lambert et Paul Akoto Yao, ont retracé une histoire pathétique de l'Ecole ivoirienne, qui faisait la fierté en Afrique dans un passé récent. Que de chemin, que de difficultés, que de courage et de détermination, les pionniers ont parlé avec leur cœur et ont surtout insisté sur la volonté politique du gouvernement mais aussi individuelle et collectives des populations ivoiriennes pour redonner à l'Ecole ses lettres de noblesse. Car, selon eux, c'est cette détermination à aller de l'avant qui a permis au premier président de la Côte d'Ivoire, Félix Houphouët Boigny, et à ses collaborateurs de construire une Ecole de qualité en Côte d'Ivoire. Les anciens ministres de l'Education nationale et l'ancien recteur de l'Université de Cocody, Bakary Tio Touré, ont partagé leurs longues et riches expériences pour permettre à la Côte d'Ivoire de retrouver l'Ecole de rigueur, d'excellence qui a jadis contribué à la formation de l'élite d'aujourd'hui et également des milliers de cadres de grande valeur. Le ministre Joachim Bony a expliqué l'accent particulier mis sur l'éduction et la formation par les autorités d'alors pour le rayonnement du pays. Les sillons tracés, les ministres Amon-Tanoh Lambert, Paul Akoto Yao et le recteur Bakary Tio Touré ont vaillamment accompagné la politique mise en place pour permettre aux jeunes ivoiriens d'avoir une formation soutenue et de qualité. C'est pourquoi, pour eux, il urge devant la dégradation du système éducatif ivoirien, de revenir aux valeurs de respect du maitre par l'apprenant, de dignité de l'enseignant et d'intensification de la formation des formateurs. C'est à ce prix que l'Etat ivoirien, ont-t-ils convenu, peut sauver son Ecole pour le bonheur des générations futures. Aujourd'hui, ces pionniers de l'Ecole reçoivent une médaille chacun pour matérialiser la reconnaissance de l'Etat ivoirien devant leur mérite.

Lacina Ouattara

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment