Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Art et Culture
Article




  Sondage

 Autres articles


Comment

Art et Culture

Cinema/ Claudia Tagbo : L’Ivoirienne qui met l’Europe à ses pieds
Publié le vendredi 9 novembre 2012  |  LG Infos




 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Le visage de Claudia Tagbo ne laisse personne indifférent, surtout dans le paysage audiovisuel européen. Habituée des grandes scènes d’outre-mer, cette jeune Ivoirienne a su s’imposer dans un univers hostile aux comédiens et acteurs africains. Claudia Tagbo, c’est l’Ivoirienne qui joue dans une série policière française sur Tf1, elle se nomme Martine Forest. Un lieutenant de police gay. Mais également, c’est cette jeune dame, pleine d’aplomb, qui a fait ses classes dans le Jamel club comedy, tout comme son compatriote Patson. C’est d’ailleurs, cela qui l’a révélée au public français et africain. Claudia Tagbo, activiste de l’humour, comédienne née à Abidjan, est aussi spontanée dans la vie que sur scène. La preuve, lors de la première de «ce soir avec Arthur», elle a embrassé avec fougue, Alain Delon, qui devait être sous son charme. « Ce qui est bien avec cette fille, c’est qu’elle assume tout », dira un admirateur. Ayant fait toute son enfance à Alès dans le Sud de la France, dès son plus jeune âge, Claudia Tagbo se découvre une passion pour l’art et le spectacle, au point de se retrouver à Paris, une fois son Bac en poche, pour suivre des études d’art du spectacle. Elle empoche une maîtrise à Paris VII. Et devient comédienne. Ambitieuse, résolue, déterminée et drôle, cette native de la terre d’Eburnie, travaille afin de se faire une place dans le milieu de la comédie en Occident. « Tout s’est enchaîné très vite », révèle-t-elle. Mais, elle reconnaît avoir rencontré des difficultés. «Quand on est une femme, ce n’est pas toujours facile de réussir à s’imposer !», a-t-elle déploré. Elle décroche ses premiers rôles principaux, d’abord dans La Dictée, un court-métrage de la Franco-Congolaise Meiji U Tum’si, puis en 2003 dans La Valse des gros derrières du réalisateur béninois, Jean Odoutan.
M.S.K

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment