Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article




  Sondage

 Autres articles


Comment

Économie

Salubrité Urbaine : 2000 emplois durables bientôt créés dans la filière déchet à Abobo
Publié le vendredi 9 novembre 2012  |  Ministères


Lancement
© Ministères par DR
Lancement de la phase pilote du projet de professionnalisation pour la création d’emplois durables dans la filière des déchets solides: Anne Ouloto annonce 2000 emplois
Vendredi 9 novembre 2012. Abidjan, mairie d’Abobo. Le Ministre de la Salubrité Urbaine, Mme Anne Désirée Ouloto au Lancement de la phase pilote du projet de professionnalisation pour la création d’emplois durables dans la filière des déchets solides


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Le Ministre de la Salubrité Urbaine, Mme Anne Désirée Ouloto, a annoncé, vendredi, à la mairie d’Abobo, à l’occasion du lancement de la phase pilote du projet de professionnalisation pour la création d’emplois durables dans la filière des déchets solides, que 2000 emplois durables sur un total de 20.000 prévus dans cette filière, vont être dédiés aux populations de la commune d’Abobo, fortement éprouvées par la crise post-électorale de 2010, afin d’y lutter contre la pauvreté et le chômage.

Bénéficiant de la solidarité gouvernementale, le Ministre Anne Ouloto était entourée du Ministre des Mines, du Pétrole et de l’Energie, M. Adama Toungara, par ailleurs maire de la commune d’Abobo et du Ministre de l’Artisanat et de la Promotion des PME, Konaté Sidiki.
Les emplois identifiés concernent la valorisation des déchets, notamment le plastique, le carton, le fer…, a indiqué le coordonnateur du projet, M. Alphonse Séhi Bi, affirmant que les cibles sont les fédérations de pré-collecteurs, les agents de la mairie d’Abobo, les pré-collecteurs indépendants, les structures de collecte des déchets, les présidents des syndics, les organisations non gouvernementales (ONG), les associations de femmes et de jeunes et les PME déclarées à l’Agence Nationale de la salubrité Urbaine (ANASUR).
« Nous allons soutenir les populations d’Abobo et faire d’elles des chefs d’entreprises modernes et modèles qui vont apporter leur expertise aux autres communes », a dit le Ministre Anne Ouloto, exhortant ces populations à s’informer largement sur le projet, afin de s’y inscrire.

« Organisez-vous et annoncez la bonne partout pour que projet soit un succès », a-t-elle lancé à l’endroit de ces populations , dont le taux de production d’ordures dans le district d’Abidjan est de 25%, soit 1080 tonnes par jour, selon le porte-parole du maire Toungara.
Pour y parvenir les populations d’Abobo vont se faire identifier du 12 novembre au 15 décembre dans les locaux de leur mairie. Les acteurs de la pré-collecte qui opèrent individuellement vont être ensuite regroupés au sein des groupements d’intérêt économique et un système de zonage et de circuits types pour les GIE /PME va être enfin élaboré.
Le projet de professionnalisation pour la création d’emplois durables dans la filière des déchets solides s’inscrit dans la vision politique de lutte contre le chômage et d’amélioration du cadre de vie des populations du Ministre de la Salubrité Urbaine. Les activités qui y sont inscrites ont une durée de vie de 24 mois et sont regroupées en quatre composantes. Il s’agit de:
-la réalisation d’une étude des métiers de la salubrité et l’élaboration de référentiels de compétences ;
-la mise en œuvre d’une gestion participative et communautaire des déchets solides par la création de groupements d’intérêt économique (GIE) ou petites et moyennes entreprises (PME) dans la filière de la salubrité urbaine ;
-la proposition d’une tarification de la pré-collecte et la création d’un fonds de soutien aux investissements des PME pour l’acquisition des équipements de base de la pré-collecte dans le district d’Abidjan et dans les villes de l’intérieur du pays ;
-l’élaboration et la mise en œuvre d’un programme de sensibilisation, d’éducation et de conseils à l’endroit des populations.

Source : Direction de la Communication MSU

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment