Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Sport
Article




  Sondage

 Autres articles


Comment

Sport

Taekwondo, Handball, Volleyball, Basketball : Les fédérations s’activent
Publié le samedi 10 novembre 2012  |  Le Democrate




 Vos outils




Fini le temps où le football, sport roi en Côte d’Ivoire, faisait la pluie et le beau temps. Aujourd’hui, les fédérations dites mineures ne veulent plus se retourner les pouces. Elles ont donc décidé de prendre leur destin en main en organisant non seulement les compétitions nationales mais également des compétitions internationales. Et cette année 2012, on peut les féliciter car certaines ont tenu leur pari. Après l’organisation les 16 et 17 juin 2012 au Palais des Sports de Treichville de la Coupe du monde francophone de Taekwondo qui a connu un réel engouement et qui a été couronnée par une belle performance des Taekwondoins Ivoiriens qui ont terminé 2ème derrière la France, le public sportif a eu droit à la Coupe d’Afrique de handball qui a eu lieu au Palais des Sports de Treichville. Après quoi, il a pu suivre du 14 au 20 octobre dernier au stade Champroux de Marcory, la Coupe d’Afrique de Volleyball, Zone III. Malgré quelques difficultés, le président de Fédération ivoirienne de volleyball (Fivv), Koné Sanga a réussi son pari. Mieux, la Côte d’ivoire qui a placé ses deux sélections en finale face au Burkina Faso (hommes et dames), a fait bonne Impression. Si les hommes ont échoué 3-sets à 1 face aux Etalons du Burkina, Danon Diane et ses coéquipières, elles, n’ont pas fait dans la dentelle. Elles ont fait d’une bouchée leurs adversaires qui ont été battues 3 sets à 0. Une belle performance que le ministre des Sports Légré Philippe a salué à sa juste valeur si bien qu’il a promis une salle de volleyball à la fédération. Pendant qu’on jouait la finale de la Coupe d’Afrique de volleyball au Champroux, débutait la Coupe d’Afrique des clubs champions de basketball féminin au Palais des sports. On peut le dire, le président du comité d’organisation de cette compétition, Coulibaly Mahama, a relevé le défi de l’organisation même si Radi et Arc en ciel ont signé forfait. Comme on peut le constater, les fédérations dites mineures ne veulent plus faire la part belle au football. Chacune, à son niveau, essaie de faire vivre sa discipline. Et c’est tant mieux pour le Sport en Côte d’Ivoire.
Affia Marie

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment