Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article



 Titrologie



L'intelligent d'Abidjan N° 2686 du 10/11/2012

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage

 Autres articles


Comment


Politique

Conseil des ministres / Electricité : Les vraies raisons d’une augmentation
Publié le samedi 10 novembre 2012  |  L'intelligent d'Abidjan


Séminaire
© Abidjan.net par Atapointe
Séminaire gouvernemental : Le Premier ministre Ahoussou Jeannot préside l`ouverture des travaux
Lundi 29 Octobre 2012. Abidjan. Palais présidentiel au Plateau. Le gouvernement en séminaire sur le Programme de travail gouvernemental (PTG).


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Le président de la République, Alassane Ouattara, a présidé un conseil des ministres le mercredi 7 novembre au Palais présidentiel. Au cours de cette rencontre qui s’est tenue de 16 h30 à 19 h 23, plusieurs décisions ont été prises relativement aux ministères du Pétrole, des Mines et de l’Energie, du Commerce ainsi que de l’Artisanat et des Pme.

Le porte-parole du gouvernement a indiqué qu’un projet de décret a été pris au titre du ministère du Pétrole, des Mines et de l’Energie en vue de l’amélioration des recettes au niveau de l’électricité. Ainsi, il a été décidé du basculement au tarif général de 223 000 clients qui jusqu’à présent étaient facturés au tarif modéré. «Il s’agit d’une réparation, d’un ajustement technique. Ces personnes consomment plus de 80 Kilowatts par bimestre. Nous les mettons donc au tarif qu’elle consomme», s’est justifié Koné Bruno. Dans le même registre, le gouvernement a maintenu la hausse tarifaire qui est appliquée aux industries, tout en prenant la décision d’augmenter la puissance des centrales thermiques Ciprel et Azito . S’ajoute à cela, la construction du barrage de Soubré. Par ailleurs, le ministère du Pétrole, des Mines et de l’Energie attribuera cinq permis à des entreprises pour la recherche d’or, notamment dans les départements d’Adzopé, de Bongouanou et de Bondoukou. L’objectif est de développer ces différents départements. Le gouvernement a adopté d’autres propositions faites par le ministre du Pétrole, des Mines et de l’Energie dont la négociation du prix du gaz naturel avec les fournisseurs et la réduction de la rémunération du concessionnaire. Au titre du ministère du Commerce, Koné Bruno a expliqué que «la mesure fiscale de suspension de droit de douane qui avait pris effet le 1er août 2012 pour une période de trois mois, a coûté à l’Etat un peu plus de 6 milliards de FCFA. Ce qu’on peut noter globalement en ce qui concerne les deux grands produits que sont le riz et le sucre, les évolutions sont très faibles. Quand on fait une comparaison avec les pays qui sont autour de nous, le prix de ces produits est pratiquement équivalent». Au titre du ministère du Plan et du Développement, un projet de loi a été pris en vue «d’institutionnaliser le plan national de développement (Pnd) 2012- 2015 pour en faire le cadre unique de référence des interventions de l’Etat et des partenaires au développement de notre pays». Le gouvernement a décidé concernant le ministère de l’Artisanat et des Pme de la création d’une structure dénommée ‘‘incubateur de l’entreprise’’ dont l’objectif est d’aider les Pme à démarrer leurs activités avec moins de contraintes. En outre, un ‘‘marché ivoirien de l’artisanat’’ sera organisé annuellement pour promouvoir l’art ivoirien. La première manifestation se tiendra dans le courant du premier trimestre 2013. Au titre du ministère de la Famille, de la Femme et de l’Enfant, un fonds d’un milliard en vue d’appuyer 6 000 femmes a été créé. Au chapitre des divers, le conférencier a annoncé la tenue du 10 au 11 novembre 2012 d’un sommet extraordinaire des chefs d’Etat de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) à Abuja au Nigeria sur la crise malienne et Bissau-guinéenne. Rencontre à laquelle prendra part, Alassane Ouattara, en sa qualité de président de la Conférence de cette Institution.
Touré Abdoulaye

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment