Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article



 Titrologie



L'intelligent d'Abidjan N° 2686 du 10/11/2012

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage

 Autres articles


Comment


Politique

Environnement et développement durable / Aménagement du Parc national du Banco : Le Premier ministre lance les travaux
Publié le samedi 10 novembre 2012  |  L'intelligent d'Abidjan


Abidjan
© AFP
Abidjan aménage son parc national délaissé depuis des années
La Côte d`Ivoire a lancé vendredi le projet d`aménagement du parc national du Banco, vaste espace de biodiversité de près de 3.500 hectares en plein Abidjan, mais délaissé et dégradé durant la décennie de crise qu`a connue le pays.


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Dans le cadre de la préservation de l’environnement et de la conservation de la biodiversité, le Premier ministre a procédé, le vendredi 9 novembre 2012, au lancement du projet d’aménagement du Parc national du Banco sur l’autoroute du nord à Abidjan.

Jeannot Kouadio-Ahoussou a indiqué, au cours de cette cérémonie marquant l’inauguration des infrastructures du Parc national du Banco et la signature de la charte de protection des chimpanzés et du Parc national de Taï de WCF/Fondation pour les chimpanzés sauvages, que la nature est laissée pour compte. «Nous appartenons à une génération témoin oculaire des grands bouleversements globaux tels que les changements climatiques, la destruction de la couche d’ozone et l’érosion de la biodiversité», a-t-il souligné. Avant de traduire l’engagement du Gouvernement ivoirien à traiter les lagunes pour mettre fin aux odeurs nauséabondes de la baie de Cocody, aux inondations du carrefour de l’Indénié et à la question de l’érosion côtière qui menace le littoral ivoirien avec pour conséquences, la fermeture de l’embouchure de la Comoé à Grand-Bassam. Bien avant, Gomakudo Junji, chargé d’affaires à l’Ambassade du Japon, a expliqué que cette action vise à relancer l’éco-tourisme au niveau de la forêt du Banco et à sensibiliser la population pour la préservation d’un meilleur environnement. « Le Japon étant un pays très sensible aux questions de l’environnement, l’Ambassade a décidé de réagir en expliquant au gouvernement japonais l’importance du projet de protection de la forêt du Banco. C’est dans cette dynamique que nous avons engagé 45 millions FCFA pour la construction d’un centre d’information et de sensibilisation avec une cantine et des installations nécessaires, un parking bien aménagé pour les visiteurs et une clôture pour garantir la sécurité», a-t-il déclaré.
S.Péguy

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment