Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article



 Titrologie



Le Patriote N° 3892 du 10/11/2012

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage

 Autres articles


Comment

Société

Distingués par la Grande chancelière / Les pionniers de l’école à l’Etat : “Merci pour cette marque de reconnaissance”
Publié le samedi 10 novembre 2012  |  Le Patriote




 Vos outils




Ils avaient les visages radieux et rajeunis. quatre vingt sept pionniers de l’école ivoirienne dont trois anciens ministres d’Houphouët-Boigny avaient hier, le sourire à la grande chancellerie. Distingués par la grande chancelière, Henriette Dagri Diabaté, pour leur grande contribution et leur mérite dans la difficile tâche de construction de l’Ecole en Côte d’Ivoire et surtout de formation des cadres, c’est dans la joie et l’allégresse totale qu’ils ont reçu leurs différentes médailles dans l’ordre national et dans l’ordre du mérite ivoirien. Grands officiers, commandeurs et officiers de l’ordre national et l’ordre du mérite, ils n’ont pas boudé leur plaisir devant la reconnaissance de l’Etat ivoirien. Au mon des récipiendaires, Bohoussou Kouadio a dit merci à la grande chancelière et à l’Etat de Côte d’Ivoire. «Nous sommes heureux et fiers. Cette distinction vient nous dire que l’Etat ne nous a pas oubliés dans notre retraite. C’est une marque de reconnaissance qui prouve que nous avons encore quelque chose à apporter à la nation ivoirienne. Nous disons merci à l’Etat et à la grande chancelière. J’exhorte tous à ne pas laisser la jeune génération à son sort. Il faut l’encadrer par le partage des expériences et c’est ce que nous allons faire», a-t-il promis sous un tonnerre d’applaudissements. En effet, la grande chancelière dans son adresse a loué la détermination, le courage, l’engagement dont ils ont fait preuve pour donner à l’Ecole ses lettres de noblesse. Malheureusement, la jeune génération n’a pas pu conserver cette dynamique et le système a commencé à se dégrader à partir de l’année 1990. C’est pourquoi, elle a estimé que la mission des pionniers n’est pas encore terminée. «Vous demeurez toujours admirables, c’est le sens de votre distinction de ce jour. Mais votre mission n’est pas terminée. Vous avez désormais une lourde responsabilité morale. Celle de mettre en partage votre expérience. En ces temps de mise à jour salutaire et de restauration urgente de l’Ecole, la Grande Chancellerie veut offrir vos exemples respectifs, en modèles. La jeune génération a besoin d’en profiter», a-t-elle souhaité. Car, selon elle, c’est la conjugaison des efforts qui aidera l’école à retrouver sa mémoire. La sympathique cérémonie a permis à certains pionniers de rendre témoignage de leurs longues et riches carrières pour servir d’exemple aux jeunes cadres d’aujourd’hui.
Lacina Ouattara

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment