Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article




  Sondage

 Autres articles


Comment

Politique

Mission d’observation électorale aux USA : le Département d’Etat exhorte les africains à s’inspirer du cas ivoirien
Publié le dimanche 11 novembre 2012  |  Commission Electorale Indépendante


Commission
© Autre presse par DR
Commission électorale indépendante: le président Youssouf Bakayoko à Washington
Jeudi 8 novembre 2012. Washington, DC (Etats-unis d`Amérique). Photo: le président de la Commission électorale indépendante (CEI), M. Youssouf Bakayoko (G) séjourne à Washington, dans le cadre des élections présidentielles américaines, ici avec l`ambassadeur Daouda Diabaté


 Vos outils




Le Président de la Commission Electorale Indépendante, Youssouf Bakayoko séjourne depuis le 02 novembre aux Etats Unis d’Amérique. Ce, à l’invitation de son gouvernement et par le truchement de la Fondation Internationale pour les Systèmes Electoraux (IFES), dans le cadre de la 57ème élection présidentielle américaine, du 6 novembre 2012.

Le Président Bakayoko a suivi avec un intérêt particulier le déroulement de cette élection qualifiée d’historique et qui s’est soldée par la victoire du candidat Démocrate, le Président sortant Barack Obama.

Avec d’autres responsables d’organes de gestion des élections venus des quatre coins du monde, le Président de la CEI a participé à un programme meublé par des séances d’échanges d’expériences et d’informations sur le processus d’élections libres et démocratiques.

Lors de la journée électorale du mardi 6 novembre, M. Bakayoko et ses collègues ont visité plusieurs bureaux de vote à Washington, D.C., en Virginie et dans le Maryland. Tous ont pu noter les performances du système électoral américain. Ils ont, en outre, été séduits par les atouts et les dispositions des acteurs politiques qui garantissent le succès du processus électoral américain, notamment, la force de la démocratie et la confiance que les électeurs et les acteurs politiques placent en leur système.

Témoins de cet évènement, les hôtes de l’IFES ont beaucoup apprécié l’attitude responsable et exemplaire des deux candidats, le Président Obama et M. Romney qui se sont aussitôt congratulés dès la proclamation des résultats et où le vainqueur a réaffirmé son engagement à travailler sans parti pris, même avec ses adversaires d’hier, dans l’intérêt de l’Amérique. Ce fut un moment fort et une belle leçon de démocratie, de patriotisme et du sens élevé de la responsabilité que les USA viennent encore de donner au monde entier et surtout à l’Afrique où régulièrement organisation d’élections rime bien souvent avec craintes psychose et inquiétudes.

Le programme officiel du Président Bakayoko s’est achevé le jeudi 08 novembre par la table ronde bilan sur «l’Institutionnalisation d’élections crédibles en Afrique, points de vues des administrateurs électoraux»’ à laquelle ont été conviés tous les Présidents et Commissaires électoraux africains invités par l’IFES.

Le Sous Secrétaire d’Etat, chargé des questions africaines, l’Ambassadeur Johnnie Carson qui a présidé cette réunion a solennellement et publiquement félicité le Président de la CEI de Côte d’Ivoire, M. Youssouf Bakayoko, pour dit-il, son intégrité, son courage et le travail remarquable abattu, il y a deux ans, en proclamant effectivement les résultats du scrutin présidentiel, tels qu’issus des urnes.

Le diplomate américain Carson a demandé aux Présidents des Commissions Electorales africaines de s’inspirer de l’exemple du Président Youssouf Bakayoko en vue de faire émerger sur le continent africain des institutions fortes capables de garantir des scrutins crédibles, transparents et équitables, porteurs de paix, de stabilité et de développement.

A ce haut décideur américain le Président Bakayoko a traduit la reconnaissance et la gratitude de la Cote d’Ivoire et de la CEI au Gouvernement américain pour son appui constant à l’institution qu’il dirige. Il n’a pas manqué de présenter aux autorités américaines l’évolution positive de la situation socio politique de la Cote d’Ivoire sous l’impulsion du Président Alassane Ouattara et son Gouvernement. Des efforts qui ont rendu l’environnement favorable à l’organisation au mois de Février prochain, de la dernière série des élections, notamment les législatives partielles ainsi que les Régionales et municipales couplées. A l’instar des échéances passées, le Président Bakayoko a sollicité l’appui de la Communauté internationale et des Etats-Unis en particulier pour la réussite de cette dernière et non moins importante étape du processus électoral ivoirien.

Les interlocuteurs du Président de la CEI ont réaffirmé de façon unanime la disponibilité du Gouvernement américain à apporter son soutien à la CEI et à son Président, à qui ils ont eu à témoigner officiellement comme en aparté leur grande admiration pour son courage et son attachement aux valeurs universelles de démocratie.

L’on peut affirmer pour terminer que ce voyage a permis au Président Youssouf Bakayoko de découvrir que son nom figure au pays de l’Oncle Sam, en bonne place dans le panthéon des prometteurs de la démocratie. Comme quoi nul n’est jamais prophète chez soi.

Source : Service de Communication de la CEI

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment