Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article




  Sondage

 Autres articles


Comment

Économie

Opinion / Transports urbains: le tramway à Abidjan serait une erreur...
Publié le mardi 13 novembre 2012  |  Ivoire-Presse


Transports
© Autre presse par DR
Transports urbains: le tramway français
Photo: tramway en France


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Le travail colossal abattu par le Président Alassane Ouattara et son gouvernement est à saluer, pour les résultats concrets obtenus en si peu de temps. Avec le Président Ouattara nous avons rattrapé dix ans de retard en moins de deux ans d’exercice de pouvoir.

Le gouverneur du district d’Abidjan, Robert Mambé a annoncé sur diverses chaînes de télévisons, l’arrivée prochaine du tramway à Abidjan. Tout en saluant cette initiative qui tend à moderniser le transport en commun de la ville d’Abidjan et à réduire le phénomène des embouteillages fréquents dans les rues de la capitale, il faut cependant relever les écueils qui jalonnent la route de ce projet.

En effet, l’arrivée du tramway à Abidjan serait une erreur que nous ne devons éviter, pour différentes raisons :

 nos routes ne sont pas construites pour recevoir les tramways, parce qu’elles sont trop étroites. La pratique du tramway est de rouler au milieu de la voie, ce qui ne laissera pas suffisamment de places aux bus et autres véhicules de circuler aisément vue l’étroitesse de nos routes ;
 Les difficultés de partage de la voie entre bus, tramway et véhicules divers entraineront irrémédiablement une augmentation des embouteillages et son corolaire de pollution de l’air ;
 la taille du tramway et sa proximité avec les voitures, sans compter l’indiscipline qui caractérise les usagers de la route engendreront certainement une augmentation du nombre d’accidents de la route. Imaginez un instant le tramway, les wôrô wôrô, les gbakas, les bus sans compter les autres automobilistes, partager nos petites routes ! je n’ose pas prédire les conséquences !
 Les perspectives d’élargissement des routes s’avèrent difficiles tant nos voies sont encombrées. Nous n’avons pratiquement pas de trottoirs. Regardons un peu autour de nous à Adjamé, au plateau, à Treichville, Macory, aux Deux plateaux, les magasins sont à peine à dix mètres de la route. Sans oublier les vendeuses et vendeurs occupant les abords des routes.

L’arrivée du tramway ne résoudra donc pas le problème du transport urbain à Abidjan. Il viendra plutôt accroitre nos problèmes d’embouteillage, parce que nos voies n’ont pas été dimensionnées pour s’adapter aux contraintes de l’évolution des villes.

Une autre solution : le développement du transport lagunaire !

Par contre, pour résoudre les problèmes liés au transport en commun à Abidjan, la SOTRA pourrait s’investir beaucoup plus dans le transport lagunaire. De grandes communes comme Yopougon, Marcory, Treichville, Koumassi, Port-bouet, Cocody (Blokosso, la Rivera) et le Plateau ont un accès direct sur la lagune Ébrié. Pourquoi ne pas exploiter au maximum le transport lagunaire en achetant ou en montant de nouveaux bateaux bus plus performants et modernes avec de grandes capacités, garantissant un confort et une sécurité à tous les usagers ? Pourquoi ne pas construire des quais sur presque tout le long de la lagune Ébrié pour assurer la fluidité de ce type de transport ?

Le développement du transport lagunaire permettra à certains autobus de la SOTRA de ne plus arriver au Plateau, parce que ces bus ne feront que prendre les usagers dans leurs communes respectives et les déposer à leurs quais, permettant ainsi aux bateaux-bus d’assurer le relais. Le développement de cette activité permettra aux usagers de gagner du temps pour se rendre au travail, diminuer le nombre d’embouteillage sur les grandes artères, de faire des économies à tous les acteurs.

Les milliards à investir dans le tramway pourrraient donc être valablement orientés vers le développement de notre transport lagunaire, parce qu’il nous reviendrait moins cher puisque nous avons déjà un vaste plan d’eau et des moyens techniques avérés (montage de bateaux bus) pour la réalisation de cet projet.

Toutes les grandes villes du monde, Paris, Londres, New York, Montréal, etc… avaient le tramway dans les années quarante, mais avec la croissance de la population, toutes ces grandes villes ont changé le moyen de transport en commun pour passer du tramway au métro, parce que plus rapide, plus performant et moins encombrant. Pourquoi ne pas suivre l’exemple de ces grandes villes qui ont abandonné le tramway comme moyen de transport en commun (parce trop encombrant), pour le métro ? Aujourd’hui Abidjan est une ville surpeuplée avec une population de plus de cinq millions d’habitants et embouteillée à tous les coins de rues. Où allons nous mettre le tramway avec tout ça ? Si nous n’avons pas dans l’immédiat les financements nécessaires pour la réalisation du métro, nous pouvons adopter cette solution alternative qui est le transport lagunaire! Et envisager l’objectif du métro dans un futur proche.

Toronto ou Hong Kong qui ont gardé le tramway ont tout de même construit le métro pour assurer le transport en commun, parce que le tramway est limité. L’Algérie vient de se doter de son métro, la réalisation de ce projet a pris beaucoup de temps. Mais l’Algérie n’a pas opté pour le tramway, parce que le tramway n’était pas la solution idéale pour résoudre les problèmes de transport en commun du peuple algérien !

Un ingénieur canadien à la retraite à qui on a posé la question de savoir pourquoi la ville de Montréal avait délaissé le tramway au profit du métro a répondu ceci: "Le tramway était devenu trop encombrant sur nos routes, le nombre d'accidents avaient augmenté et le coût d’entretien était élevé à cause des nombreux accidents de la route." Si "la prudence et l’expérience des autres nous conseillent", alors examinons d’autres voies…

Que le seigneur bénisse la Côte d’Ivoire

Bamba Mamadou
Analyste en finance
Délégué général RDR Canada
Président RHDP Canada

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment