Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article




  Sondage

 Autres articles


Comment

Société

Nouvelle loi sur le mariage, "l’homme n’est plus le Chef de famille", selon la presse ivoirienne
Publié le mercredi 14 novembre 2012  |  Agence de Presse Africaine




 Vos outils




La nouvelle loi sur le mariage qui annonce que ‘’l’homme n’est plus le chef de famille" et l’audition de Simone Ehivet Gbagbo, l’ex-Première Dame de Côte d’Ivoire, sont les deux principaux sujets disséqués par la presse ivoirienne ce mercredi à Abidjan.

‘’Nouvelle loi sur le mariage, l’homme n’est plus chef de famille’’, écrit le Patriote selon qui le débat a été ‘’houleux’’ mardi lors des travaux en commission à l’Assemblée nationale.

Pour l’Inter, cette loi sur le mariage a été à l’origine d’un ‘’clash’’ entre le Rassemblement des républicains (RDR, le parti du président Alassane Ouattara) et son allié du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI).

‘’La femme désormais chef de famille’’, renchérit le Nouveau réveil qui cite la loi adoptée hier en commission à l’Assemblée nationale où s’est présentée la ministre de la famille, de la femme et de l’enfant, Raymonde Goudou Koffi.

Le journal met également en relief les ‘’privilèges’’ des femmes mariées. Poursuivant, le Nouveau réveil précise que les députés du PDCI et de l’UDPCI ont émis des ‘’réserves’’ sur cette nouvelle loi.

‘’Projet de loi sur le mariage, divorce entre le RDR et le PDCI’’, estime pour sa part l’Intelligent d’Abidjan.

Dans le même registre, le Mandat annonce que des députés se ‘’bagarrent’’ à propos de la nouvelle loi sur le mariage.

L’audition de l’ex-Première Dame de Côte d’Ivoire, Simone Ehivet Gbagbo, est également largement commentée par la presse nationale qui estime qu’elle a été ‘’cuisinée’’ par la justice ivoirienne.

‘’Simone Gbagbo cuisinée, hier’’, barre à sa Une le Patriote qui rappelle que l’ex-Première Dame est inculpée de génocide, de crime de sang, d’atteinte à la sûreté de l’Etat…quand le Jour Plus, révèle de que ‘’Simone Gbagbo a refusé de parler hier au juge’’.

Dans les colonnes de l’Inter, Mme Gbagbo promet le ‘’grand déballage’’, alors que Notre Voie dénonce que ‘’les enfants de Gbagbo sont privés de passeports ivoiriens’’.

Pour le Nouveau réveil, Simone Gbagbo a été ‘’cuisinée’’ durant 4 heures de temps hier à Odiénné dans le Nord Ouest ivoirien où elle est détenue dans une villa depuis la fin de la crise post-électorale en avril 2011.

‘’Mme Gbagbo inculpée de génocide, les tueurs des wê (ethnie de l’Ouest ivoirien) toujours en liberté’’, regrette le quotidien d’Abidjan. L’audition de Mme Gbagbo s’achève ce mercredi.

LS/od/APA

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment