Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article




  Sondage

 Autres articles


Comment

Société

Commémoration de l’Armistice du 11 novembre 1918 : La Côte d’Ivoire et la France honorent leurs morts des grandes guerres mondiales
Publié le mercredi 14 novembre 2012  |  Ministères


Les
© Abidjan.net par Atapointe
Les autorités ivoiriennes et françaises commémorent le 94ème anniversaire de la fin de la première guerre mondiale
Dimanche 11 novembre 2012. Abidjan Plateau. Le ministre des ex combattants et des victimes de guerre Babaud Darret a presidé la cérémonie d`hommage aux victimes ivoiriennes tombés durant la première guerre mondiale. Il etait accompagné par les auorités militaires ivoirennes et francaises et par l`ambassadeur George Serre.


 Vos outils




Le ministre Babaud DARRET ; en charge des Ex-Combattants et des Victimes de guerre et son Excellence M. Georges Serr ; Ambassadeur de la République de France en Côte d’Ivoire. Deux personnalités ; deux nations liées par une histoire commune; côte à côte devant le bataillon de commandement de soutien des Forces républicaines qui exécute magistralement l’hymne national de la Côte D’ivoire.

Telles sont les images fortes de ce 11 novembre 2012, jour de la 94 ème commémoration de l’Armistice de 1918 mettant fin à la première guerre mondiale qui a vu la victoire des alliés sur les allemands.
Cette célébration est d’autant plus importante pour notre pays que c’est la première fois, qu’elle est co-organisée avec la République française représentée par son ambassade en Côte d’Ivoire.
Cette année, il s’est agit d’honorer dans les festivités d’hommage aux vaillants soldats disparus ; non seulement les morts des deux guerres mondiales ; mais surtout de célébrer ; les survivants ; c`est-à-dire les anciens combattants.

Dans son mot aux vaillants soldats tombés sur le champ d’honneur ; le ministre Babaud DARRET ; a rappelé que « cette cérémonie est dédiée aux morts africains ; aux morts français et aux morts du monde entier » ; avant de demander à Dieu de « maintenir en vie » les survivants des deux guerres.

Le ministre a révélé à cette occasion, le projet d’institution d’une journée de souvenir plus élargie aux autres victimes des guerres de cette dernière décennie dans notre pays. Il a appelé la France à une intensification de la coopération entre les deux pays.
L’appel du Ministre des Ex-Combattants et Victimes de guerre a été entendu. En effet ; l’ambassadeur de France ; son Excellence George Serr a qualifié de « nouvelle dimension »la co-organisation de cette commémoration « effectivement tournée vers le futur et vers l’exercice de la réconciliation ».

S’adressant aux anciens combattants ivoiriens ; le diplomate français s’est dit « ému » de voir que ceux-ci portent encore « cette flamme ; cette mémoire. Sachez que nous sommes à vos côtés. Nous vous devons cela ainsi qu’à vos enfants qui sont le futur parce que, vous leur transmettrez un grand message de paix »,a poursuivi l’ambassadeur George Serr.
Enfin ; le président de l’Organisation fraternelle des Anciens combattants de Côte d’Ivoire (OFAC-CI), le capitaine Koné Yassoungo, dont les membres étaient à l’honneur ; a plaidé quant à lui ; pour la paix. « Les hommes d’aujourd’hui ont droit à la paix ; sans elle, ils perdent l’espérance et sans espérance ils ne sont plus rien » a insisté le président de l’ Ofac-ci ; ajoutant que « ce désir de paix et de progrès doit devenir une force irrésistible contre la guerre et la violence.

Le point culminant de la commémoration a été le dépôt d’une gerbe de fleurs portant l’inscription « honneur à nos morts »Elle a été porté par deux soldats, des deux pays ; au pied du monument aux morts.

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment