Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article



 Titrologie



L'intelligent d'Abidjan N° 2690 du 16/11/2012

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage

 Autres articles


Comment


Politique

Côte d’Ivoire / Entrave à la consolidation de la paix et à la réconciliation : Un rapport accablant remis au Chef de l’Etat
Publié le vendredi 16 novembre 2012  |  L'intelligent d'Abidjan




 Vos outils




Au moment même où le chef de l’Etat mettait fin le mercredi 14 novembre 2012, à l’activité des membres du gouvernement, Global center on conflict security and development, structure rattachée à la Banque mondiale, livrait les résultats d’un rapport sur la sécurité et la paix en Côte d’Ivoire. Lors de la remise dudit rapport au ministre de l’Economie et des Finances, Charles Koffi Diby, en présence du ministre d’Etat, ministre du Plan et du développement, Albert Mabri Toikeusse, le directeur de Global center on conflict security and development, structure rattachée à la Banque mondiale, Joel Helman, a présenté les secteurs concernés par le rapport. Selon le rapport dont copie a été remise à l’Etat de Côte d’Ivoire par l’entremise du ministre de l’Economie et des Finances, des facteurs de risques et de fragilité entravent la consolidation de la paix et de la réconciliation. Il s’agit en outre, des séquelles de la politique identitaire, des conflits fonciers, du défi du chômage, de la sécurité des biens et des personnes et de l’écart entre la promesse de l’amélioration du cadre de vie des Ivoiriens et les promesses faites dans le cadre du PPTE (Initiative en faveur des pays pauvres très endettés). En ce qui concerne la crise identitaire, le rapport déplore une exacerbation des conflits due à une partialité du rôle de la justice ivoirienne. Par ailleurs, en vue de prévenir les conflits, le rapport recommande une informatisation des régistres de l’Etat civil. L’objectif étant de faciliter le rétablissement des documents administratifs, sources de conflits en Côte d’Ivoire. Aussi pour assurer une justice équitable, le rapport recommande-t-il, la mise en place de mécanismes locaux de justice en vue du règlementent de tous types de conflits, création d’un cadre d’entente et de rapprochement entre la justice et les communautés locales.En ce qui concerne les problèmes fonciers, le rapport suggère l’actualisation du cadastre. S’agissant du problème du chômage et de l’occupation de la jeunesse, le rapport recommande aux autorités ivoiriennes, leur formation et leur insertion dans la vie socio-économique. Cela passe par la création d’emplois, en soutenant davantage le secteur privé. Pour ce qui est des questions de sécurité, quoique des efforts soient faits, le rapport de Global center on conflict security and development dénonce des représailles. C’est pourquoi, il préconise la réintégration des ex-combattants dans la vie socioéconomique par des mécanismes de récupération des couches jugées potentiellement dangereuses. Réceptionnant ledit rapport, le ministre Charles Koffi Diby a assuré le directeur de Global center on conflict security and development de tout mettre en œuvre pour que les investissements profitent aux couches sociales les plus vulnérables.

HK

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment