Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Art et Culture
Article



 Titrologie



Notre Voie N° 4270 du 16/11/2012

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage

 Autres articles


Comment


Art et Culture

20 ans de carrière au Palais de la Culture : O’Nel Mala époustouflant avec « Shalom »
Publié le vendredi 16 novembre 2012  |  Notre Voie




 Vos outils




Guéhi G. Léon dit O’Nel Mala a célébré ses 20 ans de carrière à travers son spectacle « Shalom », dimanche dernier, au Palais de la Culture d’Abidjan-Treichville, précisément à la 1500 places. Devant un public sympa et acquis à sa cause.
«Alpha Oméga», «Il y a de l’amour à donner », «Il faut pardonner», «La Vie», «Louez, louez », «Vêtu de gloire», «C’est mon Seigneur», «’m sorry», «Lord», «Lumière», «Alleluia Amen», «Sheer up », «Dieu ne cessera», «Dieu est bon», «L’amour selon Dieu», «C’est ma maman» sont les 16 titres qu’il a proposés pendant plus de 3 heures de show. «Sheer up», «Dieu ne cessera », «Dieu est bon » et «Lamour selon Dieu» sont des bonus qui figurent sur son nouvel album. Accompagné de plusieurs chorales, notamment la chorale Notre Dame de la paroisse Bon pasteur, la chorale Divine gloire et la chorale St Kisito de Bingerville, O’Nel Mala a fait montre de l’immensité de son talent (il est doté d’une voix exceptionnelle et inimitable) et lancé des messages forts. «Il faut pardonner sans hésiter. Il faut qu’on libère les prisonniers et qu’on s’asseye pour discuter», a-t-il indiqué quand il proposait, par exemple, le titre «Il faut pardonner». «Je reviens de loin. Je renais de mes cendres parce que vous êtes à mes côtés. Je n’ai pas changé. Je suis O’Nel Mala. C’est moi», a revendiqué le chantre catholique lorsqu’il entamait «C’est mon Seigneur».
Le public l’a suivi dans sa ferveur en exultant, chantant et dansant tout le long du spectacle. Sa mère est même montée sur scène pour exécuter des pas de danse dan. «C’est mamère. C’est ma bénédiction ooh», a-t-il dit d’elle pendant son interprétation de son titre «Lumière». Cerise sur le gâteau, sa fille Sherra, sur scène avec son petit frère, a chanté avec lui. Elle a une voix étonnante et semble être prête à entamer une carrière dans la musique comme son géniteur. «On ne peut pas dire qu’on a réussi dans la vie quand ses enfants ne veulent pas faire ce que papa fait. Ma chance et ma fierté, mes enfants veulent être des artistes comme moi. C’est ma bénédiction», a souligné avec fierté O’Nel. Que le public a célébré avec des « Joyeux anniversaire» et à qui il a fait de nombreuses offrandes.
Plusieurs artistes ont tenu à le soutenir ce soir-là. On peut citer, pêle-mêle, Guy Christ, Rose Sabine, Boniface, Vaste amour, les Amis du trône, Gnizako. Au total, O’Nel Mala a prouvé qu’il est l’une des valeurs sûres de la musique ivoirienne avec ce show époustouflant.

M.B.

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment