Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Économie
Article



 Titrologie



Le Temps N° 2754 du 16/11/2012

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage

 Autres articles


Comment

Économie

Reconstruction et environnement sécuritaire : La Banque mondiale dit ses vérités Ouattara
Publié le vendredi 16 novembre 2012  |  Le Temps




 Vos outils




La Banque mondiale vient de mettre une fois de plus à nu, les carences de la politique d’Alassane Ouattara. Celles –ci sont consignées dans un rapport dont une copie a été remise le mercredi dernier, au gouvernement ivoirien à travers Charles Diby Koffi. Cet autre rapport qui arrive après celui intervenu quelques semaines plutôt produit par Amnesty international a été produit par le Centre sur les conflits, la sécurité et le développement, structure de la Banque représentée par Joël Helman. Ce document brosse en cinq points, les carences du régime d’Alassane Ouattara. Ce rapport constate qu’il y a un véritable sentiment d’éloignement entre l’Etat et le citoyen. Il y a en outre, une séquestration de la politique identitaire et de l’injustice sociale. A cela s’ajoute, la non application de la loi sur le foncier rural qui est selon le rapport, constitue une source de conflit latente. Autre sujet abordé dans ce rapport, c’est également la faiblesse du système judiciaire qui est mis en évidence. «La justice formelle est souvent absente en dehors des grandes centres urbains. La nomination des juges sur des critères politiques ou d’origine semble influencer la perception d’impartialité de la justice», écrit le rapport. Qui, appelle le gouvernement à réduire l’exclusion sociale par la création des emplois et l’accès à la citoyenneté, ainsi qu’à l’accès aux titres fonciers. Autre élément que le rapport édicté par Joël Helman a produit après plusieurs missions à l’intérieur du pays, c’est sur l’économie nationale et les investissements. «Le soutien des bailleurs, les deux dernières prochaines années, va être absolument crucial pour le renforcement de la paix. L’économie de la Côte d’Ivoire a des potentiels extrêmement importants mais l’impact sur les finances publiques de l’Etat se fera sentir surtout dans le moyen terme… Il est essentiel que l’Etat puisse répondre aux attentes immédiats. L’appui financier et en particulier l’appui budgétaire que pourra obtenir la Côte d’Ivoire sera crucial», indique le rapport. Qui demande de ce fait à l’Etat de remplir ses fonctions régaliennes et sociales. Avant de remettre ce document à Charles Diby Koffi, le Directeur du centre a appelé le gouvernement ivoirien à éloigner ses milices constituées de dozos et autres groupes d’autodéfense. Mais, aussi de créer les emplois en incluant tous les jeunes du pays. Le ministre de l’Economie a fait savoir au rapporteur que ce diagnostic cadre avec la situation du pays.
Bamba Mafoumgbé

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment