Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Région
Article




  Sondage

 Autres articles


Comment

Région

L’OLPED à la recherche de sa redynamisation
Publié le vendredi 16 novembre 2012  |  AIP




 Vos outils




Grand-Bassam - Les membres de l’Observatoire de la liberté de la presse, de l’éthique et de la déontologie (OLPED) se retrouvent depuis ce vendredi, à Grand-Bassam, à un conclave en vue de la redynamisation du fonctionnement de l’organe d’autorégulation.

Avec l’appui financier de la fondation Friedrich Ebert Stiftung, les membres de l’OLPED et des responsables d’organisations professionnelles du secteur réfléchissent sur le thème central "l’Olped, 17 ans après : bilan et perspectives", dans le cadre d’un atelier dont l’objectif est de faire le diagnostic opérationnel de l’organe d’autorégulation qui a inspiré plus la création d’une dizaine d’observatoires sur le continent africain et lui permettre d’envisager des perspectives dans l’optique de faire face aux nouveaux défis de l’autorégulation des médias en Côte d’Ivoire.

Lors de l’ouverture de ces assises, le président Zio Moussa, a salué la fondation Friedrich Ebert qui a accepté de financer cette "activité après un long moment de silence" de l’Olped qui a mis en place un certain nombre d’activités budgétisés, mais par manque de financement peinent à les exécuter.

"Merci à la Fondation", s’est adressé Zio Moussa au représentant de cette organisation allemande qui a dégagé 6.000 euros (environ 3.935.742 FCFA) pour la tenue de cet atelier.

Le représentant de la fondation Friedrich Ebert Stiftung (FES), David Kouamé, l’autorégulation pouvant servir de rempart contre l’ingérence étatique dans la liberté de la presse, il était nécessaire pour sa structure de soutenir l’Olped à se redynamiser pour accomplir avec beaucoup plus d’efficacité cette œuvre.

"Une presse plus professionnelle et plus soumise aux règles de la déontologie fera non seulement le bonheur des journalistes eux-mêmes, mais aussi de nous les lecteurs", a-t-il déclaré avant de souhaiter à tous les participants un bon séminaire.

Trois commissions, constituées après des communications sur les thématiques "l’Olped et ses instruments de travail" et "renforcement des capacités des journalistes : la vision de l’Olped" dites par Zio Moussa, "l’Olped face au défi de l’autorégulation et de la co-régulation", par Koné Samba, président du RIAAM (Réseau des instances d’autorégulation africaines des médias) et "l’Olped : stratégies de financement et pérennisation", devront faire des recommandations pour permettre à l’organe d’autorégulation de repartir sur un bon pied.
(AIP)
kp

(AIP)

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment