Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article



 Titrologie



Nord-Sud N° 2215 du 19/11/2012

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage

 Autres articles


Comment


Politique

Alassane Ouattara de retour de Rome : «Je vais procéder à des consultations…»
Publié le lundi 19 novembre 2012  |  Nord-Sud


Au
© Présidence par Aristide
Au terme de sa visite d`Etat: le président Ouattara a quitté l`Italie pour regagner Abidjan
Samedi 17 novembre 2012. Rome (Italie). Au terme de sa visite, le chef de l`Etat ivoirien, SEM Alassane Ouattara d`Etat quitte l`Italie pour regagner Abidjan


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Rentré samedi d’un séjour de quarante-huit heures en Italie, le président de la République s’est félicité d’une visite d’un « très grand profit ».

Les consultations sont imminentes en vue de la formation d’un nouveau gouvernement, selon le président de la République. « Je vais procéder aux consultations habituelles avant la formation de tout gouvernement. Dans les prochains jours vous serez situés sur la date », a déclaré Alassane Ouattara à l’aéroport international Félix houphouet-Boigny de retour d’Italie samedi. Ces discussions à venir font suite à la décision qu’il a prise mercredi de dissoudre le gouvernement, au motif que le Pdci et l’Udpci ne sont pas solidaires du Rdr au Parlement. Si le président ne s’est pas étendu sur la question de la formation d’une nouvelle équipe, ce n’est pas le cas pour le point de sa visite en Italie. Vingt minutes d’audience avec le Pape, que de satisfactions pour lui. Reçu vendredi au Vatican par Sa Sainteté Benoît XVI, le président ivoirien tire un « très grand profit » de la rencontre. Il en a partagé les leçons avec ses collaborateurs et la presse. « Nous avons, à l’occasion de cette audience avec le Pape, recueilli ses conseils et ses bénédictions pour la paix en Côte d’Ivoire. Bien entendu, c’était un moment solennel, émouvant et particulier », a-t-il affirmé. Pour cette visite rendue possible par la Nonciature à Abidjan, il a remercié Ambroise Madtha représentant l’Etat du Vatican en Côte d’Ivoire. En effet, au chapitre des bénéfices pour son pays, le président cite cet hôpital de 250 lits en construction à Yamoussoukro dont la fin des travaux est prévue pour fin 2013. « J’ai souhaité que Sa Sainteté le Pape Benoît XVI puisse être présent à l’inauguration de cet hôpital qui, d’ailleurs, appartiendra au Vatican », a annoncé le président. En Italie, il a été aussi reçu par le président du Conseil italien, le Premier ministre Mario Monti. L’audience avec cette personnalité qui dirige le gouvernement italien, a porté sur les questions de sécurité et de paix. « Nous avons bien entendu parlé de la réconciliation nationale et du renforcement de la coopération avec l’Italie », précise Alassane Ouattara. Lequel s’est au passage félicité du soutien de tout temps de ce pays au sien. En retour, il a invité ses « grandes entreprises bien connues à travers le monde », à venir investir en Côte d’Ivoire. Il en a parlé avec le président directeur général du groupe EMI, pour l’exploration et l’exploitation du pétrole.

Rencontre avec la diaspora

C’est de coutume pour le chef de l’Etat de rencontrer la diaspora ivoirienne à chaque visite d’Etat. Alassane Ouattara en témoigne : « J’ai évidemment profité de cette occasion pour rencontrer notre communauté - les estimations varient entre vingt mille et trente mille Ivoiriens - et nous avons eu de très bons échanges sur la situation du pays » Bonne nouvelle, ils sont nombreux les compatriotes qui souhaitent revenir au bercail, selon le président de la République, en vue de prendre une part active à la reconstruction du pays. Quoi de plus normal, puisque « ce sont des jeunes d’expérience » et qui « apporteront beaucoup ». Pour leur faciliter cette implication en perspective, le président dit avoir décidé favorablement la plupart des doléances qu’ils lui ont faites. Autre rencontre, celle-là avec la Communauté Saint Egidio à laquelle il reconnaît le rôle important joué en faveur de la paix en Côte d’Ivoire, lors de la crise postélectorale. Représentée dans soixante-dix pays dont trente en Afrique, elle est connue pour avoir participé au retour de la paix au Mozambique. « Pendant la crise postélectorale, je dirais même préélectorale, nous avons reçu à de nombreuses occasions des responsables de la communauté Saint Egidio notamment son président le Pr Andréa Ricardi qui est maintenant ministre de la Coopération dans le gouvernement italien et le directeur international M. Mario Monti qui nous a fait l’honneur de nous visiter même pendant que nous étions à l’hôtel du Golf », s’est souvenu l’hôte des Italiens. Il résume que c’était une visite bien chargée. Du reste, le président dit être déterminé pour que la réconciliation soit une réalité en Côte d’Ivoire pour une paix durable qui permettrait notamment au secteur privé italien, européen de venir impulser le développement. Le président de la République a été accueilli à l’aéroport international Félix Houphouet-Boigny par le Premier ministre du gouvernement sortant, Jeannot Ahoussou-Kouadio, le président de l’Assemblée nationale Guillaume Soro et le chef d’état-major général des armées Soumaïla Bakayoko, et par d’autres présidents d’institutions.


Bidi Ignace

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment