Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Santé
Article



 Titrologie



Le Mandat N° 944 du 19/11/2012

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie

  Sondage

 Autres articles


Comment

Santé

Lutte contre le cancer du col de l’utérus / L’Ong Wilic international en pompier : Plus de 3000 cas découverts en Côte d’Ivoire
Publié le lundi 19 novembre 2012  |  Le Mandat




 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

L’Ong Wilic international a organisé un déjeuner de presse, le samedi 17 novembre dernier, à Cocody. Ce, pour présenter les réalités du cancer du col de l’utérus et l’éducation à l’autopalpation du sein. Pour la présidente de cette Ong, Dr Usher Maleomboh Mélanie, « le cancer du col de l’utérus est une maladie sournoise et silencieuse qui a pour lieu de prédilection la zone de jonction de deux muqueuses exocervicale et endocervicale ». Cependant, la femme peut la porter pendant près de 15 à 20 ans sans le savoir. C’est pourquoi, elle doit se faire dépister, au moins, une fois dans sa vie. Dr Usher Maleomboh Mélanie affirme, pat ailleurs, que si les lésions sont découvertes tôt, les patientes peuvent recouvrer la guérison à 100% après le traitement. « Première cause de mortalité chez les femmes, le cancer du col de l’utérus s’attaque à 3.000 femmes ivoiriennes par an », a-t-elle ajouté. Les causes relatives à cette maladie sont : Le virus qu’on appelle le Papillome virus humain ou Human papilloma virus ou HPV qui transmet le mal, la précocité des rapports sexuelle chez les jeunes filles (-20 ans), la multiplicité des partenaires, la fumée de cigarette, les frottis positifs antérieur, l’utilisation des produits éclaircissants et les personnes HIV positive. Selon Dr Usher Maleomboh, il existe deux modes de tests de dépistage. Il s’agit du frottis cervico vaginal et l’inspection visuelle à l’acide acétique. Aussi, le coût du frottis test, la sensibilisation aussi bien du grand public que des professionnels de la santé, de multiples barrière culturelles, l’illettrisme, les croyances, la crainte du diagnostic, sont-ils entre autres les blocages liés au dépistage de cette affection. Elle a demandé à « la majorité du personnel de santé de se familiariser avec le dépistage à IVA ». Egalement, elle a conseillé que le vaccin contre HPV à 3 doses sur 6 mois protège les jeunes vierges contre le cancer du col de l’utérus. Notons que du 26 novembre au 15 décembre 2012, les Ong Wilic international et Atef Omaïs vont entamer dans la ville de Toumodi (Kocoumbo, Djékanou et Kpouebo) des journées de dépistage mobile. Une façon pour elles de mettre en œuvre les missions de l’organisation de Dr Usher Maleomboh; à savoir informer les femmes sur cette maladie silencieuse, l’éducation à l’autopalpation du sein, apporter aux femmes l’accessibilité aux soins, ponctionner et faire le diagnostic sur le terrain d’un nodule du sein suspect et appliquer le traitement minimum sur le terrain : la cryothérapie.

MPK

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment