Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article




  Sondage

 Autres articles


Comment

Société

L’UGTCI offre 370 kits et des tenues scolaires
Publié le lundi 19 novembre 2012  |  AIP




 Vos outils




Abengourou, - L’Union générale des travailleurs de Côte d’Ivoire (UGTCI), en partenariat avec le Bureau internationale du travail (BIT), a remis samedi, dans la sous-préfecture de Tanguelan (d’Agnibilékrou), 370 Kits scolaires composés de tenues, sacs et fournitures aux élèves des classes du CP1 à la 6ème.
Ce geste vise à permettre aux bénéficiaires d’être dans les écoles ou les centres de formations technique et professionnelle et non dans les plantations.
La remise de dons s’inscrit dans le cadre du programme d’action de lutte contre le travail des enfants dans les plantations de cacao de l’Union générale des travailleurs de Côte d’Ivoire, dans le cadre du projet UGTCI WAP - ECOMAS II du IPEC - BIT de lutte contre le travail des enfants dans les plantations de cacao, en partenariat avec le BIT.

La coordonatrice du projet, Mme Kombo N’Zore Marie Jeanne, secrétaire nationale chargée de l’agriculture et de la lutte contre le travail des enfants à l’UGTCI, a indiqué que cette action s’inscrit dans le cadre de la sensibilisation et de l’appui à l’éducation des enfants, en vue d’attirer l’attention des parents sur la nécessité de scolariser leurs enfants.

Il est également question de sensibiliser les autorités administratives, politiques, coutumières, ainsi que les planteurs de cacao, les enseignants et les populations de Tanguelan sur « les pires formes du travail dont les travaux dangereux tels que l’abattage des arbres, le traitement chimique des pépinières, le port de charges lourdes qui pourront détériorer leur vie et hypothéquer leur avenir ».

Le directeur international du projet cacao IPEC –Bit, représentant le BIT, Boua Bi Sémien, s’adressant aux parents, a indiqué que « dans le monde entier, se sont 210 millions d’enfants qui sont utilisés à des activités qui ne conviennent pas à leur âge ».
Selon le BIT, le travail des enfants est « le fait d’utiliser des enfants à des activités qui ne conviennent pas à leur âge, au détriment de leur éducation ou de leur formation ».
Au dire de M. Boua Bi, « un enfant qui n’a pas appris à lire et à écrire ne saura pas se défendre. Et se sont ces personnes-là qu’on peut utiliser pour faire des choses qui ne sont pas bien, des choses qui ne peuvent pas apporter à la communauté ». Il a ajouté que les enfants peuvent contribuer au bien-être des parents seulement s’ils sont allés à l’école.
La porte-parole des enfants, Mlle Tana Sandrine qui a remercié les donateurs, a précisé que ces dons viennent alléger les charges de leurs parents durant cette année scolaire. Elle a par ailleurs rassuré les autorités qu’ils feront tout leur possible pour obtenir de meilleurs résultats scolaires.

Le sous-préfet d’Agnibilékro, Mme Kouassi Anne-Marie représentant le préfet, a pour sa part souligné que « l’enfant est l’avenir d’une nation, le futur d’une communauté, d’un peuple et cet enfant a besoin d’être éduqué, formé, pour devenir un homme qui relèvera le défis de ses parents ». Pour elle, « un homme sans instruction est un demi homme ». Elle a exhorté les enfants à prendre soin de ses kits qui pourront également servir à d’autres enfants.
Le programme d’action de lutte contre le travail des enfant dans la cacao culture de l’UGTCI qui a débuté en janvier porte sur cinq axes stratégiques à savoir la sensibilisation, le renforcement des capacités des acteurs, l’appui à la scolarisation et à l’apprentissage au métier des enfants, la création des comités locaux de vigilance et l’aide aux familles.

apk/cmas

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment