Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Société
Article




  Sondage

 Autres articles


Comment

Société

Yamoussoukro abrite le deuxième atelier du Forum social national
Publié le lundi 19 novembre 2012  |  AIP




 Vos outils




Yamoussoukro – La Primature tient de lundi à samedi à Yamoussoukro, le deuxième atelier du forum social en vue de consolider les cadres formels de pratique du dialogue social et de négociations collectives.
Cet atelier rassemble 170 participants membres du comité scientifique du forum social, du comité d’organisation, des syndicats et des associations patronales. Il se tient après celui du forum social tenu du 08 au 10 octobre à Grand-Bassam consacré au statut général de la Fonction publique, du secteur privé effectué du 19 au 21 novembre, et du secteur public du 21 au 24 du même mois à Yamoussoukro.

Il s’agit d’identifier les contraintes et les enjeux de la compétition et de la concurrence mondiales liée à la problématique de la flexibilité, mais aussi d’identifier les coûts des facteurs et les mécanismes de révision des niveaux de salaires, de règlementer et stratifier les outils et les moyens de la participation démocratique des travailleurs à l’essor de l’entreprise et de la nation.
Au nom du ministre d’Etat, ministre de l’Emploi, des Affaires sociales et de la Solidarité, le directeur de cabinet adjoint, Koné Kipéa a décliné les trois centres d’intérêt que vont aborder ces assises de Yamoussoukro.
Ce sont "Les conditions sociales, les conditions de travail et la collaboration Administration-Syndicats"; "Le dialogue social et la promotion de l’emploi" et "Les salaires, accessoires des salaires et effets financiers des avancements des fonctionnaires".
« L’occasion nous est donnée d’aborder en profondeur ces préoccupations majeures pour les travailleurs et leurs employeurs mais aussi pour l’Etat de Côte d’Ivoire et ses fonctionnaires », a dit Koné Kipéa aux participants.

Il a insisté sur le fait que le chef de l’Etat attend beaucoup de ces travaux et les exhorte à ne lésiner sur aucun effort pour des échanges productifs devant déboucher sur des propositions de solutions aptes à apaiser les tensions sociales mais aussi pour exposer toutes les préoccupations en vue d’aborder tous les points répertoriés.

« Aux termes de vos travaux, doit naître un document consensuel qui va servir de boussole à une Côte d’Ivoire véritablement au travail et qui respecte les règles qu’elle se donne. Ainsi, notre pays doit-il se donner les chances de tourner définitivement le dos aux grèves pour se ranger dans le camp du dialogue social comme mode de résolution des revendications, en vue d’une paix sociale durable, gage d’un développement économique », a rappelé Koné Kipéa.
Le 13 août, le Premier ministre Ahoussou-Kouadio Jeannot a lancé à Abidjan le forum social dont le premier atelier s’est déroulé à Grand-Bassam les 08, 09 et 10 octobre, rappelle-t-on.

(AIP)
zgrp/cmas

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment