Accueil    Shopping    Sports    Business    News    Annonces    Cuisine    Nécrologie    Publicité
class=logo NEWS
Comment

Accueil
News
Politique
Article




  Sondage

 Autres articles


Comment

Politique

Procès des acteurs de la crise postélectorale Le compte à rebours a débuté hier
Publié le mardi 20 novembre 2012  |  Abidjan24h


Simone
© Getty Images
Simone Gbagbo lors d`un rassemblement au Palais de la Culture d`Abidjan, où 5.000 pro-Gbagbo Ivoiriens se sont rassemblés pour prier pour la victoire et la paix


 Vos outils




 Vidéos

 Dans le dossier

Comme annoncé, le procès des acteurs de la crise postélectorale a débuté hier avec l’audition de trois d’entre eux au palais de justice du Plateau. Cette audition a malheureusement démarré sans les principaux acteurs de la Refondation.

Au nombre de ceux-ci, l’ex-première dame de Côte d’Ivoire Simone Ehivet Gbagbo, Pascal Affi N’Guessan, l’ancien président du Fpi (Front populaire ivoirien), Gilbert Aké N’Gbo, premier ministre de l’éphémère gouvernement constitué juste après le second tour de l’élection présidentielle. A côté de ceux-là, il faut ajouter plusieurs autres cadres du Fpi et non des moindres. Il s’agit notamment de Désiré Dallo, ancien Directeur général du port autonome de San Pedro ; Alcide Djédjé et bien d’autres encore dont Michel Gbgagbo. Au demeurant, il faut retenir que le procès d’hier ouvre la voie sur la série de crises qui a émaillé les lendemains du second tour de l’élection présidentielle. Notamment, lorsque le président sortant a refusé de céder le fauteuil à son challenger d’alors. Après l’audition de ces trois premières personnes, le procès reprendra le mardi 27 novembre prochain pour se poursuivre bien entendu avec l’audition de tous les caciques du Fpi emprisonnés dans le Nord.

Ephraïm Aboubacar

LIENS PROMOTIONNELS


 Commentaires


Comment